La Fédération syndicale mondiale (FSM) demande la fin des combats dans le Donbass

Déclaration de la Fédération syndicale mondiale (FSM) sur la situation à Donetsk

La Fédération syndicale mondiale représentant 90 millions de travailleurs issues de 126 pays dénonce les événements qui se déroulent à Donetsk avec un impact dramatique des milliers de personnes dans la ville.

Nous dénonçons les politiques anti-ouvrières et antidémocratique du gouvernement de Kiev, ce dernier est une marionnette sous la direction des Etats-Unis, de l’OTAN et de leurs alliés.

La confrontation entre l’Union Européenne et les Etats-Unis contre la Russie touche des gens ordinaires, ils subissent les conséquences de ce conflit.

L’annonce du gouvernement américain, exprimant sa volonté d’envoyer du matériel militaire supplémentaire, pour soutenir le gouvernement réactionnaire de Kiev, contribue à la mort de dizaines de civils, cette annonce est très inquiétante.

La FSM demande la fin du conflit et la protection du peuple.

Nous exprimons notre solidarité internationaliste pour les travailleurs qui vivent dans l’Est de l’Ukraine, nous apportons notre soutien au peuple ukrainien et nous réaffirmons que nous restons activement aux côtés des personnes qui vivent dans cette région.

La Fédération syndicale mondiale soutien fermement le droit du peuple à décider, librement, sans invasion impérialiste, de son présent et de son avenir.

http://www.wftucentral.org/tag/%D1%83%D0%BA%D1%80%D0%B0%D0%B8%D0%BD%D0%B5-ru/?lang=ru

La situation syndicale en Ukraine

La Fédération des syndicats d’Ukraine (FPU), fondée en 1990 et affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI) , avait soutenu le putsch d’EuroMaïdan en février 2012. Cette position avait entraîné une crise interne au sein de la Fédération des syndicat de la région de Lugansk, l’une des 25 branches régionales du FPU.

L’organisation locale du FPU, dans un congrès local extraordinaire, avait décidé de condamner les positions de la maison mère et de devenir officiellement la Fédération syndicale de la République populaire de Lugansk. C’est Oleg Akimov (un ancien du Parti des régions) qui dirige le syndicat de Lugansk de puis juin 2014, il avait présenté sa candidature en LNR face à l’actuel Président, Igor Plotnitsky (63,8%) et était arrivé second avec 15,15% des voix.

La FSM s’engage pour la paix dans le Donbass aux côtés des syndicats de Lugansk

La Fédération syndicale mondiale (FSM) a pris l’initiative d’inviter les syndicats de Lugansk à deux événements majeurs pour la vie de la FSM. C’est Oleg Akimov qui relaye cette invitation et exprime l’envie de son syndicat de travailler pour la paix dans le Donbass et pour les droits des travailleurs.

Rapprochement entre les syndicats de Lugansk et la Fédération syndicale mondiale (FSM)

Invité au XIIème Congrès mondial des syndicats des services publics et des employés (TUI-Public Services), les 13-14 Février à Katmandou (Népal), la Fédération des syndicats de Lugansk entend participer à cet événement. Les syndicats de Lugansk travaillent à la préparation des débats et enverra une délégation officielle.

La FSM a aussi invité les syndicats de Lugansk à la conférence internationale des syndicats des 1er et 2 juin à Bruxelles. « Il y a des syndicats, et des représentants du Parlement européen qui discuteront des questions d’actualité qui nous concernent. Ils parleront de l’embargo, du blocus et des sanctions imposées par les États-Unis, l’OTAN et l’Union européenne, qui détruisent les droits des travailleurs » déclare le dirigeant syndical de Lugansk.

« Pour nous, il est important que le meurtre de civils et la destruction des infrastructures industrielles par les troupes ukrainiennes soient stoppées » déclare le chef des syndicats de Lugansk, Oleg Akimov. Cette relation entre la FSM et le syndicat de la LNR ouvre une reconnaissance internationale de la République populaire de Lugansk.

source : http://www.frontsyndical-classe.org/2015/02/ukraine-la-fsm-pour-la-fin-du-conflit-et-la-protection-du-peuple.html