Ukraine : des civils et militants politiques libérés par Kiev dans un échange de prisonniers

www.initiative-communiste.fr se devait de relayer cette traduction d’un article du site slavinskgrad.es par la camarade D Bleitrach sur son blog histoire et société.

Civils et militants politiques parmi les prisonniers échangés par l’armée ukrainienne

B5ywaxUIcAIhiSLL’échange de prisonniers qui a eu lieu sur un territoire neutre ces derniers jours a donné lieu aux scènes habituelles, dans lequel les soldats capturés deux parties ont été reçus comme des héros. Mais, comme d’habitude,  dans chaque échange, les milices ont rapporté que  tous les prisonniers libérés n’étaient pas des combattants.

La nuit même où s’est produit l’échange, Darya Morozova, représentant de la République populaire de Donetsk a déclaré à la presse qu’il n’avait aucune preuve que les 55 prisonniers remis par étaient des miliciens. Beaucoup parmi eux, dit-il, était des civils accusés de séparatisme. L’accusation selon laquelle le côté ukrainien livre plutôt des civils, prisonniers d’opinion que de soldats n’est pas nouveau, mais cette fois, elle est étayée avec leur nom complet et il est vrai que l’armée ukrainienne a remis aux miliciens des militants arrêtés dans d’autres parties du pays.

L’organisation marxiste Borotba, passée en clandestinité pour ses idées politiques et dont les principaux membres ont dû fuir de l’, rapporte désormais qu’un de ses membres, arrêtés les mois passés à Odessa, est l’un des prisonniers remis par l’armée ukrainienne dans le récent échange de prisonniers. Il s’agit de Vladislav Wojciechowski., Membre de Borotba  marxiste il s’explique sur son site Internet.

Le 26 décembre, dans le cadre de l’échange des prisonniers de guerre entre l’Ukraine et les républiques populaires du , le militant de Borotba, Vladislav Wojciechowski a été libéré.

« Je suis furieux contre le gouvernement de l’Ukraine, qui a prouvé une fois de plus avec ses actes barbares qu’il est  prêt à marcher sur les cadavres pour défendre ses intérêts et ceux de l’Ouest. Mais ils m’ont raté. Maintenant, j’ai une volonté de fer et je suis encore plus convaincu que jamais qu’il est impossible de sauver l’Ukraine sans la défaite du   sur son territoire », a-t-il déclaré.

Vladislav Wojciechowski, a été arrêté le 12 septembre 2014 à Odessa et a été accusé de terrorisme par le SBU à l’aide d’éléments de preuve et le témoignage faux et frauduleux des Paramilitaires nazis « Forces d’autodéfense » qui ont participé à l’arrestation. Vladislav a été battu et torturé par des agents de l’UDF pour contraindre son témoignage. Vladislav Wojciechowski est l’un des survivants du massacre le 2 mai dans la maison des syndicats, qui y a subi une commotion cérébrale, perpétré par des militants fascistes.

La situation de Vladislav Wojciechowski  contraste avec celle  de son camarade  de Borotba Maxim Firsov, Victor Shapinov et Maria Muratova, qui sont détenus depuis le 21 décembre à Donetsk. Selon le journaliste Graham Phillips, ils ont été  accusés de photographier sans permission les équipements militaires à l’aéroport de Donetsk et ils sont maintenant, ensemble avec Alexey Albu, qui a choisi d’ intercéder pour ses compagnons, sous la caution du bataillon Vostok

.http://slavyangrad.es/2014/12/28/civiles-y-activistas-politicos-entre-los-prisioneros-intercambiados-por-el-ejercito-ucraniano/