Syrie : Erdogan et l’OTAN, bas les pattes en Syrie.

Déclaration du secrétariat national du PRCF – 5 mars 2020

Dans son entêtement à liquider la résistance kurde et à consolider son régime despotique, l’autocrate turc Receipt s’acharne à rallumer une guerre totale au Proche-Orient et à aggraver le malheur des populations du Kurdistan turc et du Nord syrien.

Ce personnage malfaisant joue en outre sur l’appartenance de la à l’ et sur les relations privilégiées que l’UE entretient avec Ankara pour tenter d’européaniser, voire de mondialiser le conflit du Nord syrien. À cette fin, Erdogan exacerbe les tensions militaires entre la Russie, alliée historique de la , et l’OTAN, pilotée par Trump et longtemps alliée de facto aux djihadistes chers aux pétromonarchies.

L’impérialisme états-unien, qui a subi une défaite retentissante en Syrie, envoie de nouvelles forces aéronavales en Méditerranée au risque de provoquer la marine russe et de créer les conditions d’une 3ème guerre mondiale.

C’est pourquoi le PRCF :

  • Rappelle qu’il revient au peuple syrien et à lui seul, dans le cadre de ses frontières reconnues et des alliances internationales qu’il a souverainement consenties, de régler ses problèmes internes en respectant bien évidemment la Déclaration universelle des droits de l’homme signée par tous les États membres de l’ONU en 1948 ; les États impérialistes occidentaux, qui sont les premiers coupables, avec les pétromonarchies du Golfe, des guerres civiles sous influence qui déstabilisent depuis des décennies l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, la Libye, le Yémen et d’autres pays, sont les derniers, France officielle incluse, à pouvoir donner des leçons de démocratie au peuple syrien
  • Appelle toutes les forces démocratiques et pacifiques à intensifier la campagne pour sortir la France de l’OTAN, cette machine à mondialiser les guerres yanquis, et à mettre en cause l’intégration de la France à l’UE, qui se déclare elle-même « partenaire stratégique de l’OTAN ». Décidément, l’UE/OTAN n’est en rien un rempart pour la paix, le progrès social et la souveraineté des peuples. Avec la complicité active du régime ultra-atlantiste de Macron, ces structures structurellement indissociables que sont l’UE et l’OTAN, constituent au contraire de dangereux accélérateurs de régression sociale, de fascisation des États existants et de course à la guerre mondiale sur les théâtres de conflit existants.

Commentaire de lecteur “Syrie : Erdogan et l’OTAN, bas les pattes en Syrie.

  1. Yilmaz T.
    6 mars 2020 at 08:49

    Erdogan yonetiminin “Kurt direnisini ezmek icin”! diyorsunuz. Gercekten oylemidir? 18. buyuk ekonomiye sahip Turkiye burjuvazisi, emperyalist bir histeriyle komsu ulke topraklarini , “stratejik muttefiki ABD ” ile birlikte parcalayip ilhak etmek istemektedir. Kuzey suriyedeki o “devrimci kurt gucleri” ise ne yazik ki ABD nin muttefiki ve parali askeri olup, bu suca ortak olmus durumdadir. Eger soylediginiz dogru olsaydi, Irak kurtlerinin en buyuk destekcisi yine Erdogan olurmuydu?