Perou : Pedro Castillo élu, les forces populaires à l’offensive au Mexique, Brésil, Chili et Colombie.

Ce 10 juin la victoire de au second tour de l’élection présidentielle du Pérou, que nous annoncions hier s’est confirmée de façon incontestable.

Avec 100% des bulletins de vote dépouillés, l’office national de processus électoral (ONPE) a prononcé la victoire de avec 50.19% des votes exprimés, soit 8 800 486 voix contre 8 730 712 voix pour Keiko Fujimori, la candidate de la droite extrême et fille de l’ex-dictateur Alberto Fujimori condamné pour crime contre l’humanité.

Dans une Amérique latine ensanglantée par des décennies d’oppressions sous la botte des dictateurs et régimes installés à coups de coups d’État installés et fomentés par les États-Unis capitalistes, et après le coup d’État de 2019 en Bolivie contre Evo Morales tout juste réélu, immédiatement les appels se sont multipliés pour défendre le choix démocratique fait par le peuple péruvien dans les urnes. Castillo a ainsi appelé : « nous devons être vigilants pour défendre la démocratie qui s’est exprimée dans chaque vote, dans et à l’extérieur de notre cher Pérou. Nous ne pouvons pas nous reposer. Que cette veille historique permette la renaissance du pays ».

Au Mexique Lopez Obrador confirme

Ce dimanche, c’est aussi du Mexique qu’est venue une confirmation que les forces populaires, la gauche, reprennent le dessus en Amérique Latine. Avec la victoire aux législatives des candidats du partie Morena de Lopez Obrador. Ce dernier obtiendrait environ 200 des 300 sièges de l’assemblée national mexicaine, avec environ 35% des suffrages. Il remporte également 15 des 32 gouverneurs et 30 congrès locaux et plus de 1900 villes.

La rue secoue la dictature en Colombie, les communistes en tête au Chili, Lula donné gagnant au Brésil…

Tandis qu’au Brésil, Lula enfin libéré de son embastillement politique est donné large vainqueur de la prochaine présidentielle, au Chili c’est le candidat du Parti Communiste Daniel Jadue qui est donné vainqueur.

Jadue l’emporterait de 15 points face à l’actuel président du sénat et obtiendrait de 33 à 37% des suffrages selon les candidats que la droite lui opposerait d’après un sondage conduit par l’université de Dessarrollo.

Et en Colombie, sous le joug sanglant de la dictature Uribe Duque, le peuple continue sa résistance dans la rue.

JBC pour www.initiative-communiste.fr


https://twitter.com/teleSURtv/status/1402385998038847489
https://twitter.com/LoudL/status/1403125688790568960