Communiqué du PRCF


Syrie_-_droit-2-36486La décision du Parlement britannique, les tergiver-sations de l’administration Obama, les ridicules allers-retours de Hollande – décidément plus belliciste que les travaillistes britanniques et qu’une partie des conservateurs ! – tous ces événements découlent du fait que les peuples ne veulent pas la guerre et cela malgré le bourrage de crane médiatique (59% en France, 60% aux USA sont hostiles à la guerre….).

Le PRCF qui, avec d’autres, multiplie les initiatives pour exprimer ce refus, appelle tous les anti-impérialistes à se mobiliser avec force et détermination contre la guerre annoncée.

Au moment où Hollande, Ayrault et Moscovici, à genoux devant les diktats de l’UE, de Merkel et du MEDEF, s’apprêtent à porter un coup potentiellement mortel aux retraites par répartition, nous devons ensemble, dans l’unité des communistes, des syndicalistes de classe, des véritables patriotes attachés au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et surtout à la paix mondiale – avec laquelle les Obama, Hollande et autre Cameron jouent d’une manière irresponsable – crier ensemble, y compris dans les manifs du 10 septembre :

L’argent pour nos acquis, pas pour la guerre en Syrie !

L’IMPÉRIALISME EST L’ENNEMI PRINCIPAL DES PEUPLES !

Plus que jamais, la vraie gauche doit se démarquer dans l’action du parti « socialiste », de plus en plus compromis dans les guerres néocoloniales et dans les contre-réformes de l’UE. L’heure n’est pas à courir derrière ce parti pour sauver quelques sièges municipaux, l’heure est à l’union, à l’action contre la GUERRE que mène le grand capital, à la fois contre les travailleurs, contre la souveraineté nationale des peuples – y compris celle de notre pays – et contre la paix mondiale.

A bas le capitalisme, qui porte en lui la guerre, la fascisation et la réaction sociale, « comme la nuée porte l’orage ».

Georges Gastaud, pour le secrétariat national du PRCF

Antoine Manessis, responsable des actions unitaires

Daniel Antonini, responsable international