Les USA veulent la guerre contre le Venezuela. Les putschistes se cachent dans les ambassades du Chili et du Brésil.

22h de Paris – Le point sur la situation à Caracas ce 30 avril au soir.
La tentative de coup d’État armé semble avoir fait long feu à Caracas. La mobilisation populaire massive a protégé les institutions, l’armée bolivarienne défend la souveraineté du pays, les condamnations internationales de la tentative de putsch se multiplient à l’exception des USA et de leurs alliés européens et régimes d’extrême droite vassaux latino-américains.

Les putschistes n’ont pas réussi à s’emparer de la base militaire de Carlota, la plupart d’entre eux, en déroute dont le leader d’extrême droite Léopoldo Lopez et 25 hommes armés se sont enfuis pour se cacher dans les missions diplomatiques du Chili et du Brésil

La situation reste très tendue ce soir avec de lourdes menaces guerrières lancées par le régime Trump.

déclaration de l’ambassadeur du à l’ONU

30 avril à environ 21h heure de Paris

No Pasaran !

Des milliers de venezueliens se sont rassemblés, pacifiquement et sans armes devant les institutions de la République Bolivarienne du Venezuela pour les protéger contre les hommes en armes qui à la suite des USA, des leaders d’extrême droite Guaido et Lopez, tentent un coup de force armée contre le Venezuela.

Dans ce contexte, le ministre de la défense, Vladimir Padrino après avoir confirmé que l’armée est totalement loyale au Venezuela et à son président légitimement élu Nicolas Maduro a souligné que si des hommes en armes venait attaquer le peuple venezuelien protégeant le palais présidentiel, l’armée serait obligé d’avoir recours à la force pour défendre le peuple

Ceux qui viendront [au palais présidentiel, ndlr] de Miraflores au nom de la violence seront vaincus par la violence. S’il faut employer les armes, nous les emploierons

Vladimir Padrino, ministre de la défense du Venezuela

Le point sur la situation à Caracas

Au soir du 30 avril, la tentative de coup d’état militaire semble avoir fait long feu à Caracas.

L’ambassadeur du Chili Roberto Ampuero à confirmer à 21h45 heure de Paris que Leopoldo Lopez et son épouse ont rejoint la mission diplomatique du Chili à Caracas. 25 militaires putschiste – dont rien ne prouve d’ailleurs qu’ils soient venezueliens – sont également abrités par l’ambassade du Brésil à Caracas.

Les explications du journaliste Romain Migus, depuis Caracas

https://twitter.com/RTenfrancais/status/1123219780520038401

Les USA appellent à attaquer le Venezuela mais pas seulement…

La tentative de putsch armé du 30 avril, comme l’attaque terroriste contre le réseau électrique du Venezuela, a été revendiquée et soutenue sans délais par Washington.

Immédiatement, et alors que les putschistes tentaient de semer la mort dans les rues de Caracas, le sénateur US Rick Scott apellaient Trump à “passer à l’action” et à lancer une opération militaire contre le Venezuela.

Bolton, le conseiller militaire de Trump indique ce soir que Trump surveille avec attention la situation difficile au Venezuela. Il déclare que Cuba joue un rôle important au Venezuela. Dans la droite ligne des déclarations belliqueuse visant outre Caracas, la Havane et le Nicaragua sandiniste.

Dans un tweet, le président US, Trump a menacé Cuba d’un embargo total et complet contre Cuba.

Sans peur du ridicule, Bolton demande à ce que la Russie n’interviennent pas. Rappelons que la Russie conformément aux accords de défense a déployé sur demande de Caracas quelques conseillers militaires au Venezuela.

La situation est extrêmement tendue. La mobilisation populaire pour la paix à l’occasion du 1er mai doit être générale.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Commentaire de lecteur “Les USA veulent la guerre contre le Venezuela. Les putschistes se cachent dans les ambassades du Chili et du Brésil.