Les USA et ses alliés menacent la Syrie pour stopper l’offensive contre les islamistes à Idlieb

C’est très vilain, après des années de , l’armée syrienne aidée par la Russie, son alliée de toujours, s’apprête à chasser du territoire national le dernier quarteron de fanatiques islamistes grassement financés par les Etats impérialistes occidentaux et par les pétromonarchies.

Déjà les gentils médias tout-à-fait impartiaux que nous avons nous préviennent que, si l’armée syrienne utilise des armes chimiques (seuls les USA ont le droit d’utiliser le napalm ou les armes nucléaires, comme à Hiroshima ou au Vietnam), les « coalisés », France officielle comprise, la frapperont impitoyablement.

Bref, visiteurs de ce site, attendez-vous à ce que la prise inéluctable de la dernière enclave en territoire syrien donne lieu, non seulement à des reportages choc sur la « sauvagerie » des Syriens et des Russes massacrant des bébés (alors que les Yéménites exterminés à l’aide d’armes livrés à Ryad par le gouvernement français, ou que les Palestiniens tirés comme des pigeons à Gaza par ce qu’ils appellent affectueusement « Tsahal » devraient presque remercier la France ?), mais inévitablement, à des révélations fracassantes sur l’emploi d’armes chimiques justifiant le bombardement par Washington, Paris et Londres du territoire syrien, naturellement, pour des raisons « humanitaires ».

Blindés de l’armée française à Manbij, , avril 2018

Et cela ne vient à l’idée de personne dans lesdits médias que si l’on veut épargner le sang des civils syriens à , il faut que les troupes venues de partout financées par les puissances étrangères ennemies de l’Etat syrien dégagent les lieux, d’autant que la frontière turque aux mains de l’OTAN n’est pas très éloignée.

Et le pire sera que des tas de braves gens qui croient que périodiquement Nasser, Saddam, Khadafi, Castro, Milosevic, Chavez, Maduro, bref, l’ennemi ciblé au temps T par les puissances impérialistes, sont « le nouvel Hitler », vont gober tout cela en oubliant ce principe élémentaire que nous enseigne toute l’histoire des peuples : partout et toujours, et sans que cela exonère quiconque de ses exactions propres, l’ est l’ennemi principal des peuples.

A lire chez nos confères du grand soir : Tsahal censure un article sur l’armement par l’armée israélienne de groupes rebelles en Syrie