CORÉE DU NORD: le président Kim Jon Un clarifie, les USA provoquent.

Commission internationale du PRCF

“Le but” de l’arme nucléaire pour la République populaire démocratique de  communément appelée “est que les dirigeants américains n’osent même plus envisager une option militaire (contre la )”.

Cette déclaration du président Kim Jong-Un le samedi 16 septembre, confirme ce que nous disons depuis le premier jour de la crise : les armes de la RPDC ne peuvent être que défensives et dissuasives.

Les imbécilités contre la RPDC du “Point”, décidément prompt à sortir son revolver dès qu’il s’agit de parler de Robespierre, de Lénine ou de Chavez, ne trompent que les ignorants : comment ce petit pays peut-il menacer ou “faire chanter” le monde entier ?

Ce sont les États impérialistes, USA en tête, qui font chanter le monde en intervenant partout, sur tous les continents pour maintenir l’esclavage capitaliste et imposer leurs fantoches.

Ce petit pays cherche à se protéger d’une agression des États-Unis comme l’Irak ou la Syrie ou l’Ukraine ou le Venezuela en ont connues. Agressions multiformes mais visant toutes à l’asservissement à l’ quitte à provoquer une guerre mondiale pour briser l’indépendance des États et la souveraineté des peuples. Et leur choix possible pour le socialisme…

La ne peut triompher que par l’affaiblissement puis par l’éradication d’un système qui génère les guerres : l’impérialisme, stade suprême du capitalisme.

En attendant, ne marchons pas dans la propagande de guerre permanente des médias de Macron, Bolloré, Lagardère, Patrick Drahi et Cie et n’oublions pas ces deux phrases-clés pour qui veut comprendre notre époque : « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » (Jaurès), et « l’impérialisme, c’est le capitalisme monopoliste, le capitaliste parasitaire, agonisant et pourrissant : c’est la réaction sur toute la ligne » (Lénine).

Le 4 novembre, le grand meeting internationaliste du PRCF (Paris, salle des Diaconesses, Paris 12°) sera l’occasion de le rappeler tout en commémorant la grande Révolution prolétarienne d’Octobre 1917, qui porta un coup fatal à la 1ère Guerre mondiale impérialiste.