Assassinat d’un membre du comité central du Parti Communiste Venezuelien, leader paysan

Camarades,

Nous avons été informés qu’hier, à neuf heures du soir, alors qu’il rentrait chez lui dans le secteur de La Palma, Nueva Bolivia, état de Mérida, notre camarade Luis Fajardo a été assassiné.

Le camarade Luís Fajardo se rendait en moto à sa résidence avec son beau-frère, Javier Aldana. Tous les deux ont été tués par une rafale tirée depuis un véhicule en circulation.

La direction nationale du a dénoncé à maintes reprises la menace sur la vie de notre camarade Fajardo, sans que les autorités ne démantèlent le dispositif meurtrier ou ne prennent de mesures de protection.

Nous tenons pour responsables de l’ de notre camarade les propriétaires terriens de la région de Sur del Lago, les membres de la Garde nationale et les politiciens corrompus qui l’ont publiquement menacé.

Nous exigeons du gouvernement national une enquête exhaustive et une punition exemplaire des meurtriers.

Nous lançons une campagne pour dénoncer cet assassinat contre un dirigeant communiste national et combatif de la paysannerie vénézuélienne.

HONNEUR ET GLOIRE À LA MÉMOIRE DE NOTRE CHER CAMARADE LUIS FAJARDO ! POUR CONTINUER À LUTTER ET À VAINCRE POUR LES DROITS DU PEUPLE ET DE LA PATRIE SOUVERAINE !

Message du Pôle de Renaissance Communiste en France au Secrétaire général du Parti Communiste du , au Comité Central  et à tous les camarades du PCV.

Cher camarade Oscar Figuera, Chers camarades,                           01/11/2018

Nous venons d’apprendre l’odieux assassinat du camarade Luis Fajardo, membre du CC du PCV et responsable paysan.

Les militants communistes du PRCF sont indignés et attristés par cette terrible nouvelle.

La fascisation des forces contre-révolutionnaires ne cesse de s’approfondir et se généraliser y compris en Europe.

En  nous assistons à un recours de plus en plus évident au fascisme et à ses bandes de tueurs. La situation au Brésil ne peut qu’encourager le grand capital à recourir au fascisme pour faire face à sa crise.

Au Venezuela l’ oligarchie se déchaîne contre le processus progressiste et patriotique. La riposte des forces populaires doit être à la mesure de l’agression. Le pouvoir populaire doit s’affirmer et permettre au  peuple de se défendre contre les assassins et punir les tueurs et leurs commanditaires, grands propriétaires terriens et grand capital. la main du gouvernement ne doit pas trembler.

Chers camarades,

Le PRCF est à vos côtés. Nous vous exprimons notre plus fidèle et fraternelle solidarité internationaliste.

Le fascisme ne passera pas.

Vive le !

L e PRCF incline ses drapeaux devant le camarade Luis Fajardo tombé au service du peuple et de la patrie ! Honneur et gloire !

Pour le PRCF,

  • Georges Gastaud, secrétaire national,
  • Léon Landini, président,
  • Pierre Pranchère, vice président et président de la Commission internationale,
  • Antoine Manessis, secrétaire de la Commission internationale,
  • Christophe Pouzat, secrétaire -adjoint de la CI