9 mai : “nous n’avons pas peur” les anciens combattants antifascistes de l’armée rouge vont défiler dans Kiev

drapeau-rouge-reichstag-300x1701“Nous n’avons pas peur »: les anciens combattants vont marcher dans le centre de , le 2015  (jour du 70e anniversaire de la défaite de l’Allemagne nazie et de la victoire contre le fascisme) ; l’interdiction probable de la célébration du en sera une insulte aux anciens combattants de la Grande Guerre patriotique.

Cependant, ils ont l’intention de marcher sur Khreschatyk, même s’il y a un risque que les extrémistes d’extrême-droite les attaquent. Selon le chef de l’organisation des anciens combattants de l’Ukraine Nikolai Martynov à  Kiev , la Verkhovna Rada (ndt parlement à Kiev) a adopté la loi n°2558 «sur la condamnation des régimes socialiste et nazis en Ukraine et l’interdiction de leurs symboles”  et empêche les  anciens combattants de célébrer le Jour de la Victoire.

9 mai jour de la victoire paradeVoici la déclaration qu’il a faite dans une interview pour l’édition ukrainienne de “The Voice”.

” Le décret présidentiel supprime le concept de Grande Guerre Patriotic, il supprime le jour férié du 9 mai pour mettre en avant le 8 mai, nommé “jour du souvenir et de la réconciliation”. Quand Victor Iutschenko est arrivé au pouvoir, il nous a interrogé au sujet de la réconciliation. Nous luis avons répondu que la direction de notre organisation ne pouvait pas répondre seule à cette question et lui avons proposé de soumettre la question aux vétérans. Noues les avons interviewés, et ils nous ont alors dit à 99,9% que la réconciliation avec ceux qui n’ont pas été réhabilité était hors de question. Quelle réconciliation? L’Allemagne nazie s’est rendu” . Martynov a aussi dénoncé ce décret comme inconstitutionnel, car la décision a été prise sans referendum? Si elle est approuvé, la loi du président, selon la direction de l’association des vétérans d’Ukraine, en vertu de l’interdiction va supprimer le jour des défenseurs de la patrie. “Dans mon bureau se trouve une copie du drapeau de la victoire, du drapeau des vétérans. A l’inverse dans le centre de la ville il y a des containers poubelles. Et j’ai bien bien peur que si les activistes [d’extrème droite] de Parvy Sektor viennent, ils m’étranglent avec ce drapeau et me jettent dans une de ces poubelles. Les vétérans ressentent de nombreux actes d’intimidations. Et de nombreux ravages de la part du SBU et des forces de l’ordre”. Il craint également pour le 9 mai d’être attaqué par les extrémistes de “Secteur Droit”.

drapeau soviétique victoire nazismeSes déclarations sont confirmées par un vétéran, le colonel Dimitri Stadniuk :

“Nous n’accepterons jamais le fait d’être interdit de célébrer le 9 mai. Nous viendrons pour ouvrir le centre ville. Et laissons les essayer de tirer sur nous. Nous n’avons pas peur. Nous nous battrons, s’ils nous y obligent”

Le 2 mai 2014, à Odessa, au lendemain du 1er mai, des dizaines de militants antifascistes et de gauche étaient massacrés dans l’incendie de la maison des syndicats à Odessa.

Cette semaine, à Berlin où se déroulent des cérémonies du 70e de la victoire contre le nazisme, il est significatif de constater qu’une délégation représentant les peuples soviétiques – qui ont été les principaux artisans de cette victoire payé du prix de 27 millions de morts –  a été la seule délégation empéchée d’accéder à une cérémonie au Reichtag à Berlin malgré son invitation officielle, et prise à partie par des activistes nationalistes ukrainien sans réaction de la police allemande… Dans le même temps, le président français Hollande recevait l’oligarque-président de la junte de Kiev Poroschenko à Paris, annonçant la livraison d’équipement à l’armée de Kiev (hélicoptères, système d’armement).

Plus que jamais, solidarité antifasciste avec le peuple ukrainien. No Pasaran !

D’après http://politikus.ru/events/48072-my-ne-poboimsya-veterany-namereny-marshirovat-v-centre-kieva-9-maya.html ; traduction JBC pour www.initiative-communiste.fr