70 ans de l’OTAN : plus que jamais, la France doit sortir de l’OTAN pour ne pas « y rester »

Créé pour enterrer les restes de la coalition mondiale antihitlérienne, arrimer la RFA à l’Empire US, placer les armées du « monde libre » sous tutelle yanqui et préparer la revanche impérialiste contre la Russie soviétique, l’ n’a jamais été autre chose qu’une machine d’agression, voire d’ingérence fascisante, dans les affaires des pays européens, notamment la Grèce et l’Italie.

C’est si vrai que cette « alliance », qu’on nous présente comme une riposte occidentale défensive au Traité de Varsovie, a été créée bien avant lui. Non seulement elle lui a survécu après 1990, mais elle s’est étendue à toute l’Europe de l’Est (en violation des engagements signés par Gorbatchev et Bush Senior), elle est devenue la « partenaire stratégique de l’UE » (adhérer à l’OTAN est nécessaire pour s’affilier à l’UE), ses bases encerclent aujourd’hui la Russie et Trump veut désormais étendre le « Traité de l’Atlantique Nord » (sic) au Brésil et à la Colombie, pour « marquer » militairement la gauche latino-américaine, agresser Cuba et le Venezuela bolivarien.

Alors que De Gaulle avait sorti la France de l’Alliance militaire intégrée (1966) et qu’il avait mis fin aux bases américaines sur notre sol, Sarkozy, puis Hollande et Macron n’ont fait qu’aggraver l’inféodation de notre pays à cette alliance militaire pilotée depuis Washington qui pousse à d’énormes dépenses de surarmement et qui prépare une d’agression dévastatrice contre la Russie.

OTAN, organisation terroriste

C’est pourquoi le PRCF appelle à sortir la France de l’OTAN, à refuser l’ « armée européenne » arrimée à l’OTAN et à retirer notre pays de l’UE atlantique. L’enjeu est de sauver la et de recouvrer notre indépendance nationale pour rouvrir à notre peuple la voie de la transformation socialiste. G.G., porte-parole du PRCF.

Ci-dessous l’appel de l’Initiative européenne des partis communistes à laquelle le PRCF est associé.

Pour son 70e anniversaire il n’y a qu’une chose à souhaiter : l’OTAN doit être détruite

Déclaration de l’Initiative Européenne des Partis Communistes et Ouvriers – traduction en français commission internationale du PRCF

L’OTAN a été créée il y a soixante-dix ans, en 1949, afin de bloquer l’influence idéologique et politique du socialisme et de l’Union soviétique, qui s’était considérablement accrue après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que son pouvoir militaire. Dès sa création, l’OTAN est devenue l’un des quartiers généraux de l’anticommunisme et une alliance impérialiste visant à enrayer l’avancée de la classe ouvrière. Leur politique de guerre consistant en un harcèlement militaire sans relâche menaçait d’attaques militaires directes, y compris nucléaires, tous les pays qui construisaient le socialisme, ce à quoi a été répondu en mai 1955 par la signature du Traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle à Varsovie.

L’OTAN était responsable des attaques criminelles contre les communistes dans ses États membres et était le centre des organisations de contre-guérilla. C’est un outil qui facilite les objectifs expansionnistes de l’impérialisme, par la manipulation et la contre révolution dans les pays tiers en fonction des intérêts de ceux qui sont au sommet de la hiérarchie, et par la création d’un espace politique propice aux idées contre-révolutionnaires.

Une autre conséquence désastreuse de sa création a été la course aux armements, qui a permis tout à la fois de créer un nouveau marché énorme pour l’accumulation de capital pour les monopoles et au capitalisme de porter un coup dur au socialisme, obligé d’allouer d’importantes ressources à ces dépenses qui aurait pu améliorer plus rapidement les conditions de vie de la classe ouvrière et des travailleurs.

L’impérialisme intensifie ses opérations d’agression en Ukraine, dans les Balkans, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique latine et partout dans le monde. Les États-Unis utilisent l’appartenance à l’OTAN comme un outil permettant d’aligner des pays comme le Brésil et la Colombie, où ses collaborateurs sont au pouvoir, sur sa politique tout en rétablissant son hégémonie en Amérique latine. Par ailleurs, l’OTAN permet l’incitation au nationalisme en tant que moyen d’accroître l’exploitation du peuple des Balkans. En outre, des initiatives sont prises au Moyen-Orient afin de créer un bloc d’États arabes contre l’Iran, créant un clivage au service du Capital.

La résolution d’augmenter les «dépenses de défense» approuvée lors du dernier sommet de l’OTAN impose clairement à tous les États membres d’augmenter le budget de leurs machines de guerre avec pour conséquence des coupes budgétaires dans les financement des besoins fondamentaux des populations. L’OTAN menace gravement l’avenir de l’humanité en accélérant la course aux armements nucléaires.

D’autre part, la crise du système capitaliste impérialiste s’aggrave et se manifeste dans le relâchement des alliances impérialistes, des quêtes uniques poursuivies par les États impérialistes en Europe et la détérioration de la force de persuasion du capitalisme vis-à-vis des peuples. L’accord PESCO signé par les États membres de l’UE afin de créer leur propre machine de guerre sous le masque de “sécurité et défense” et les proclamations récurrentes en faveur d’une armée européenne sont une manifestation de cette crise. Cependant, l’alternative à l’OTAN ne peut être une autre alliance militaire capitaliste, un autre “pôle” ou “sauveur” ayant un caractère capitaliste, ni en Europe, ni dans d’autres régions. Le socialisme, la fraternité de la classe ouvrière, est le seul moyen d’assurer la paix contre l’agression croissante du capitalisme.

L’OTAN est une organisation de guerre active depuis soixante-dix ans. Le casier judiciaire de ces soixante-dix ans est truffé de mensonges, d’extorsions, de meurtres et de massacres. À son soixante-dixième anniversaire, il n’y a qu’une chose à dire: l’OTAN doit être détruite ! L’humanité éliminera l’ennemi juré de la paix et de la sécurité dans le monde, l’impérialisme et ses organisations telles que l’OTAN, PESCO et l’UE. Pour cette raison, la lutte contre l’organisation contre-révolutionnaire, l’OTAN, ne peut jamais être retirée de l’agenda des communistes. En tant que partis communistes et ouvriers de l’Initiative communiste européenne, nous continuerons à lutter pour fermer toutes les bases militaires de l’OTAN et expulser l’OTAN et tous ses affiliés de nos pays et de notre région. Nous continuerons à lutter ensemble pour détruire cette organisation criminelle avant qu’elle ne fasse plus de mal. Nous continuerons à nous organiser pour établir le socialisme-communisme.

À bas l’impérialisme!
Vive le socialisme!

Le secrétariat de l’ICWPE

There is only one thing to be said on its seventieth anniversary: NATO must be destroyed!

NATO was established seventy years ago, in 1949, in order to block the ideological and political influence of socialism and the Soviet Union, which had greatly increased after the Second World War, as well as its military power. As of its establishment, NATO became one of the headquarters of anti-communism and an imperialist alliance aimed to stop the rise of the working class. Their war policies of relentless military harassment threatened with direct military attacks, including nuclear ones, against the countries that were building socialism, which was answered in May 1955 with the signing of the Treaty of Friendship, Cooperation and Mutual Assistance in Warsaw.

NATO was responsible for criminal attacks against communists in its member states and was the centre of counter-guerilla organizations. It was a tool that facilitated the expansionist goals of imperialism, by manipulation and political restoration of other countries according to the interests of those on top of the hierarchy, and by creating political space to counter-revolutionary ideas.

Another disastrous outcome of its creation was the arms race, which on one side enabled a huge new market for capital accumulation for monopolies and, on the other side, meant a hard blow to socialism by capitalism, as that one was forced to allocate large resources which could have made faster improvements on life conditions for the working class and the working people.

Imperialism is stepping up the gear for its aggression in Ukraine, Balkans, Middle East, Asia, Latin America and everywhere in the World. The US uses NATO membership as a tool in order to align countries like Brazil and Colombia, where its collaborators are in power, into its policies while re-establishing its hegemony in Latin America. On the other hand, NATO enables the incitement of nationalism as a means for increasing the exploitation of the Balkan people. Also, initiatives are taken in the Middle East in order to create a block of Arabic States against Iran, creating acleavage which is at the service of the capital.

The resolution to increase the “defence expenditures” approved in the latest NATO summit is a clear imposition to all the member states to increase the budget for their war machines at the expense of making budgetary cuts from people’s basic needs. NATO is putting the future of humanity at a grave danger by fastening the nuclear arms race.

On the other hand, the crisis of imperialist-capitalist system deepens and the manifestation of this crisis can be seen in the loosening of imperialist alliances, unique quests pursued by imperialist states in Europe and the deterioration of persuasiveness of capitalism on people. PESCO agreement signed by EU member states in order to create their own war machine under the mask of “security and defence” and the frequent pronunciation of a European army is a manifestation of this crisis. However, the alternative to NATO cannot be another capitalist military alliance, another “pole” or “savior” of capitalist character, neither in Europe, nor in other regions. The only way for peace against the increasing aggression of capitalism is socialism, the brotherhood of the working classes.

NATO is a war organization which has been active for seventy years. The criminal record of these seventy years is full of lies, extortion, murders and massacres. There is only one thing to be said on its seventieth anniversary: NATO must be destroyed! Humanity shall eliminate the arch-enemy of peace and security in the World, imperialism, and its organizations like NATO, PESCO and EU. For this reason, the struggle against the counter-revolutionary organization NATO can never fall off the agenda of the communists. We, as the member communist and workers parties of the European Communist Initiative, will continue to struggle in order to shut down all military bases of NATO, kick NATO and all of its affiliates out of our countries and region. We will continue to struggle together in order to destroy this criminal organization before it causes more harm. We will continue to organize in order to establish socialism-communism.

Down With Imperialism!
Long Live Socialism!
The Secretariat of the ECI

Commentaire de lecteur “70 ans de l’OTAN : plus que jamais, la France doit sortir de l’OTAN pour ne pas « y rester »