Agir pour la paix, c’est d’abord agir pour la désescalade, pour le retour à la diplomatie et aux négociations, mais aussi pour supprimer les causes de la guerre. C’est tout le sens de l’action symbolique – et courageuse dans le climat actuel – menée ce samedi 2 avril à Bobigny par une délégation de militants communistes du PRCF 94. 

De fait, les Etats-Unis appuyés par la Grande Bretagne et l’Union Européenne font feu de tout bois pour accélérer l’alimentation lancée depuis 2014 via l’OTAN du brasier de la guerre en Ukraine de milliards de dollars et d’euros d’armements lourds. Missiles, canons, drones, mercenaires, c’est par un pont aérien, routier et ferroviaire continue que sont déversés des tomberaux d’armes pour la junte de Kiev. Des armes données en priorités aux bataillons ouvertement nazis qui sont les phalanges de choc de l’OTAN et de Zelenski (bataillons Azov, Aidar, Donbass…) de sinistre connaissance puisque l’on connait leurs exactions d’Odessa au Donbass depuis 2014.  Des armements lourds surtout pour prolonger le plus longtemps possible la guerre en Ukraine, politique officielle de l’Axe euro atlantique. Car c’est bien cela la politique de Biden, Stoltenberg, Johnson et Scholtz, suivie avec zèle par Macron. Le but de guerre ? faire payer le peuple russe. Quitte pour cela à faire saigner les habitants de l’Ukraine jusqu’à la dernière goutte de sang. C’est bien cette politique d’escalade, le contraire même d’une politique de paix, que tout les va-t’en guerre impérialistes, de Jadot à Hidalgo, soutiennent. Sans surprise, mais dans un tragique annoncée puisque l’unanimité derrière un Macron répétant à qui mieux-mieux les mantras édictées par l’Union Européenne et l’OTAN sous les ordres des Etats-Unis, rappellent d’évidence la terrible Union Sacrée lançant la conflagration de la première guerre mondiale et sa boucherie sacrifiant des vies par dizaines de millions.

Est il utile de rappeler qu’une troisième guerre mondiale, à coup d’armes atomiques, signerait l’arrêt de mort de toutes civilisations et sans aucun doute de l’Humanité tout entière ? Alors oui, la mobilisation pour la paix est urgente. Est il utile de rappeler que ce que l’OTAN a refusé à la diplomatie, ce qu’elle refuse à l’Ukraine de validé, c’est son retrait des frontières russe ? la garantie de l’absence d’armes nucléaire et de destruction massive à la frontière russe ? c’est à dire en un mot ni plus ni moins que les respects des engagements internationaux occidentaux du début des années 1990 auprès de l’Union Soviétique. Est il utile de rappeler que les premiers à avoir fait sauter les garanties du droit international sur l’inviolabilité des frontières c’est bien les USA et l’UE, avec l’explosion – au sens littéral de la Yougoslavie, achevée par les bombardements de 1999 sur Belgrade, mais également les guerres menées de l’Irak à l’Afghanistan en passant par la Libye et la Syrie ? On ne sait que trop le prix du sang qu’on coutait pour la France, y compris sur son sol, ces deux dernières guerres. Alors comme le disait Jaurès, fer de lance du combat pour la paix face à l’impérialisme, le courage c’est de chercher la vérité et de la dire. La vérité c’est ici de manière évidente que l’OTAN est la cause première de cette guerre, le capitalisme impérialisme sa cause profonde et que pour la paix, la sortie de l’OTAN, de l’UE et du Capitalisme sont un impératif. Un impératif de survie pour l’Humanité.

https://www.youtube.com/embed/TRIliN8Wyh8

Reportage photos

Le compte rendu du PRCF 94

 

Depuis longtemps, l’un des leitmotiv de notre organisation – et théorisé par le philosophe Georges Gastaud- est la dénonciation de l’exterminisme, soit un moment où le capitalisme-impérialisme est tellement assoiffé de profit qu’il en vient à risquer de provoquer la destruction de l’environnement, des langues, des cultures, etc, quitte même à anéantir l’humanité. C’est ce que nous voyons avec le conflit en Ukraine, où les forces de l’OTAN (dont la France) ont poussée la Russie dans ses retranchements avec l’élargissement de son organisation à l’est, malgré les promesses faites dans les années 90. Maintenant que Vladimir Poutine (et inversement Le Drian du côté occidental) a clairement laissé entendre que la force nucléaire pourrait être utilisée contre les pays occidentaux inamicaux, ce n’est rien de moins que l’hiver nucléaire qui approche !

Conscient du danger imminent pour le genre humain, conscient de l’aspect réactionnaire et anticommuniste de Poutine, conscient que cette guerre a largement été provoquée par l’OTAN, nous, militants communistes et pacifistes, nous souhaitons la paix entre les peuples et nous dénonçons notre impérialisme fauteur de guerre.

C’est pour cela que nous nous sommes rassemblés ce samedi 2 avril à Bobigny, devant le monument Éloge de la paix, pour crier nos revendications.

DESESCALADE, NEGOCIATIONS, PAIX : SORTONS DE L’UE ET DE L’OTAN !

En remerciant le Parti Sadi qui a bien souhaité intervenir.