Transport routier la commission européenne attaque les chauffeurs. La CGT riposte [vidéo]

En 2016, la imposait un nouveau paquet de directive pour libéraliser et privatiser le par rail. Les routiers, avec la lutte pour le retrait de la Loi Travail obtenaient eux temporairement des garanties pour le paiement de leurs heures supplémentaires. Une nouvelle attaque de l’ – après la Loi Travail – vise cette année directement les chauffeurs routiers. Pour exacerber le et effondrer les salaires des routiers, faire voler en éclat les droits de ces forçats de la route.

la CGT transport appelle à la mobilisation. Après une première journée d’action le 18 avril, ce 26 avril, les routiers sont à nouveau mobilisés.

Les travailleurs de Guyane viennent de faire la démonstration que avec le tous ensemble et en même temps, il est possible de gagner par la grève générale reconductible. Alors l’heure doit être à la mobilisation, tous ensemble et en même temps pour briser les chaînes de l’Union Européenne, pour faire place au travailleurs, avec un printemps de luttes sociales.

cgt transport 26 avril 2014

Commentaire de lecteur “Transport routier la commission européenne attaque les chauffeurs. La CGT riposte [vidéo]

  1. edouard
    26 avril 2017 at 13:27

    le métier de transporteur routier est déjà très sous payé par rapport aux horaires de travail !
    Un transporteur routier peut rouler en moyenne 45 heures par semaine !
    9 heures par jour avec 45 minutes de repos toutes les 4 heures 30, ce qui donne 9 heures 45 minutes de conduite et de repos en fonction du code de la route !
    temps de conduite hebdomadaire 9 h45 fois 5 = 48 heures 45 minutes juste pour la conduite et les temps de repos suivant le code de la route !
    Si vous rajouté à cela les temps de charges et décharges de véhicules ( sans compter le temps d’attente ), les transporteurs routiers travaillent au moins en moyenne 55 à 60 heures par semaine !
    Et les horaires dépassant largement les 35 ou 39 heures hebdomadaire, suivant contrat, ne sont pas du tout payé actuellement comme elles devraient !
    Alors là, avec une journée de plus par semaine, non seulement, le code de la route est baffoué, mais l’esclavagisme est plus que dépassé !