Paradis fiscaux : La commissaire européenne à la concurrence dirigeait une société offshore au Bahamas #scandale

Un nouveau lanceur d’alerte a livré un fichier répertoriant plus de 150 000 structures offshore enregistré ces 50 dernières années au Bahamas, connus pour être un paradis fiscal. Un véritable annuaire de l’évasion fiscal et du blanchiment d’argent en quelque sorte !

Silence sur le scandale de la

neeli-kroes-juncker-paradis-fiscaux-commission-europeenneSur la base des informations exploitées par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung les quotidiens néerlandais Trouw et Het Financieele Dagblad, ont révélé que Mme Kroes – commissaire européenne à la concurrence de 2004 à 2009 – a été directrice de Mint Holdings Ltd., une société offshore établie aux Bahamas, « du 4 juillet 2000 au 1er octobre 2009 ». Rappelons que le prétendu code de conduite de l’UE dispose que « les membres de la Commission ne peuvent exercer aucune autre activité professionnelle, rémunérée ou non ». Les commissaires européens doivent, au début de leur mandat, non seulement renoncer à toutes leurs fonctions de direction, mais aussi notifier dans un registre public toutes celles, ayant donné lieu ou non à un paiement, exercées les dix années précédentes. D’après les informations disponibles, la commissaire néerlandaise n’auraitt pas fait état de son activité à la tête de cette société offshore.

La commissaire européenne Neelie Kroes aurait donc été co-administratrice de cette société offshore entre 2000 et 2009, c’est-à-dire pendant une partie de son mandat de commissaire européenne. D’après ces révélations, Neelie Kroes aurait partagé à l’époque la direction de cette société avec un homme d’affaires jordanien, très proche du prince héritier des Emirats arabes unis.L’objet de cette société aurait été d’acheter une partie du géant américain de l’énergie Enron après que celui ci a connu une faillite retentissante.L’histoire ne dit pas encore d’où viendrait les fonds de la société Mint Holdings Ltd. l’associé de Neelie Kroes a depuis affirmé que cette société avait ensuite été réactivée pour mener des opérations cette fois bien réelles à partir de 2005, une date à laquelle est toujours commissaire européenne

Confrontée à ces révélation, après avoir nié l’existence de cette société, elle  a ensuite reconnue l’existence de cette société ses avocats communicant sur le fait que cette société n’aurait pas été opérationnelle et que Neelie Kroes en aurait démissionné en 2009.  Prétendant même que Nellie Kroes aurait été administratrice de cette entreprise à l’insu de son plein grès. « Mme Kroes regrette ne pas avoir su qu’elle était encore directrice jusqu’en 2009 – année où elle a été démise de ses fonctions – et en a été seulement mise au courant quand des journalistes l’ont contactée », assurent-ils.

L’ex-Commissaire a en tout cas écrit au président actuel de la Commission, Jean-Claude Juncker en lui disant qu’elle assumait tout. Elle ne risque pas grand chose : aucune sanction n’est aujourd’hui prévue en cas de manquement aux règles déontologiques de la Commission. Pratique non ?

D’ailleurs à notre connaissance aucun Commissaire n’a jamais fait l’objet de sanction. Pas même la Française Édith Cresson reconnue coupable de « favoritisme ».

La Commission Européenne? le cartel des hommes de mains de la finance et des paradis fiscaux, de l’oligarchie Capitaliste

évasion fiscale luxembourg, luxleaksLes révélations sur l’ex commissaire néerlandaise viennent juste après que l’on a appris que le précédent président de la commission européenne de 2004 à 2014, José Manuel Baroso a rejoins la banque Goldman Sachs. Une banque bien connue pour son rôle dans la crise des “subprimes” mais également dans la gestion des comptes publics de la Grèce. Et fait suite aux scandales Luxleaks – gigantesques affaires démontrant l’institutionnalisation du dumping fiscal via le Luxembourg. Oui le Luxembourg dont le premier ministre était Jean Claude Juncker l’actuel président de la Commission Européenne.

On ne découvre donc pas avec cette affaire Kroes les liens entre , Commission Européenne et dumping fiscal ou évasion fiscale.

Le porte parole de la Commission Européenne M Schinas a reconnu que les règles de la Commission Européenne ne pouvaient pas stopper les actions de M Barosso ou de Mme Kroes. Jean Claude Juncker a critiqué le passage de Barrosso directement chez Goldman Sachs, mais a déclaré qu’il ne trouvait rien à redire à ce que l’ancien président de la Commission Européenne soit recruté par une grande banque…

D’ailleurs Neelie Kroes avait elle directement rejoint immédiatement après son mandat de commissaire européen à la concurrence … Bank of América Merril Lynch. Et l’ex commissaire à la concurrence travaille désormais pour … Uber.

À l’issue de son second mandat à la Commission européenne en 2014, Neelie Kroes a rejoint Bank of America Merrill Lynch. Elle travaille désormais pour l’américain Uber.

Rappelons que c’est cette même Commission Européenne qui au nom de la “concurrence” a imposé la libéralisation et la privatisation de la quasi totalité des secteurs publics nationalisés en France : Telecom, Poste, transports, ingénierie publique, énergie… Rappelons que la Commission Européenne a interdit la nationalisation d’Alstom, ou celle de Arcelor, des secteurs industriels stratégique aujourd’hui démantellés !

UE liberté de la presse luxleakChacun aura pu entendre le silence assourdissant du gouvernement français ou de son président… celui qui déclarait en 2012 que son ennemi c’était “la finance” mais que cet ennemi n’avait pas de visage et pas d’adresse.

Cette nouvelle affaire confirme s’il le fallait encore que pour échapper à la dictature de la finance, la , il y a urgence à briser les chaines de l’Union Européenne, en sortir pour s’en sortir.

Pour que cela change, signez la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro