Le parti communiste de Pologne tient son 5e congrès.

Le 21 juillet, nos camarades du parti communiste polonais ont tenu leur 5e congrès dans la ville de Bytom. Un congrès tenu dans des conditions difficiles alors que le régime d’extrême-droite au pouvoir à Varsovie accélère la criminalisation du communisme, avec une loi interdisant le communisme, et des poursuites visant les journalistes des médias communistes. Les communistes du PRCF font connaître leur soutien aux camarades polonais et invitent à participer aux actions de solidarité avec les communistes polonais, contre la répression, notamment sur le stand du PRCF à la Fête de l’Humanité.
JBC pour www.initiative-communiste.fr

Le parti communiste de tient son 5e congrès.

Le 21 juillet, à la veille du 75e anniversaire de l’établissement de la
Pologne populaire, le 5e Congrès du Parti communiste de Pologne s’est
tenu à Bytom. Plusieurs dizaines de délégués des structures régionales
du parti et représentant du Parti communiste grec, membre du Parlement
européen – Lefteris Nikolaou, ont assisté à la réunion. Plusieurs autres
partis étrangers d’Italie, d’Espagne, du Portugal, de France, du
Danemark, de Norvège, de République tchèque et de Lituanie,etc. ont envoyé leurs lettres au Congrès.

Le congrès s’est tenu dans une période difficile pour le Parti, où
répressions et persécutions contre les communistes se poursuivent. Le
procès des membres du PPC et de la rédaction du journal «Brzask» est
entré dans une nouvelle étape: le tribunal de district de Katowice a
accueilli la demande du procureur de renouveler le procès et a décidé de
renvoyer l’affaire devant le tribunal de première instance. La campagne
de falsification de l’histoire, d’élimination de l’espace public,
d’éducation et de conscience des citoyens, de tout lien positif avec la
Pologne populaire, de la libération de la Pologne par l’Armée rouge et
l’Armée populaire polonaise et des traditions révolutionnaires du
mouvement ouvrier, menée par les autorités se renforce. On peut
s’attendre à ce que les répressions par les autorités de l’État
augmentent encore, comme le prévoit l’affinement de l’article 256 du
code pénal, pénalisant la promotion de l’idéologie communiste,
l’utilisation des symboles communistes et assimilant le communisme au
fascisme. Dans cette situation, le Congrès a décidé à l’unanimité que le
parti ne pouvait ni s’autocensurer ni modifier son statut et d’autres
documents relatifs au programme, en démissionnant de son idéologie
marxiste-léniniste.

Le Congrès a annoncé qu’il maintenait la ligne politique antérieure du
parti et luttait contre les répressions des autorités. Les délégués ont
accepté le rapport sur les activités nationales et internationales du
Parti au cours des quatre dernières années et ont donné un vote
d’acceptation aux dirigeants actuels. Krzysztof Szwej a été réélu pour
le prochain mandat à la présidence du CC du PCP. 7 membres du CC et
d’autres organes du parti ont également été élus.

Dans la déclaration du Congrès, le parti a annoncé que la situation
internationale actuelle constituait une menace pour la paix
internationale, en particulier par “la menace croissante du grave
conflit militaire résultant des menaces contre l’Iran”. La Pologne,
«avec des pays tels que l’Ukraine, la Lituanie, la Lettonie et
l’Estonie, est transformée en infrastructure du flanc oriental de
l’OTAN».Le Parti a également noté que “Jusqu’à présent, toute opposition
aux grandes orientations de la politique du gouvernement était
efficacement retirée de la vie publique et marginalisée.” “Tous ceux
qui remettent en question la politique du gouvernement, en particulier dans les relations extérieures, ne sont pas seulement éliminés des médias mais aussi ouvertement persécutés ».Le Parti a souligné que l’indépendance des tribunaux polonais “était gravement compromise”.

Le Congrès a condamné la pratique du parquet par le procureur de la
justice et «le procès de longue date visant non seulement à réprimer les
membres de notre parti, mais également à intimider l’opinion publique».
Les délégués ont également discuté des activités futures, notamment
l’élargissement de la campagne d’information du PCP sur Internet,
l’augmentation de la fréquence de publication du journal „Brzask” et
d’autres moyens de promouvoir les idées communistes.