L’ UNION EUROPÉENNE EN PHASE FINALE?

L’UE sous la pression conjointe de l’Allemagne et de l’Angleterre a décidé d’étendre l’austérité, d’approfondir l’austérité à tous les domaines d’intervention des aides européennes et  F. Hollande s’est couché obéissant au diktat germano-britannique.

La France, deuxième plus gros financeur de l’Europe après l’Allemagne, est depuis 2006 le premier bénéficiaire des crédits européens. Surtout pour son agriculture, avec la Politique agricole commune (PAC). En 2013, elle recevra 9,5 milliards d’euros à ce titre. Elle touchera aussi 1,7 milliard pour aménager ses équipements –routes, aéroports, rail– et pour aider ses entreprises, à travers les «fonds structurels» accordés aux régions. Au total, l’Europe donnera en 2013 à la France 13,2 milliards d’euros. Mais la même année, l’Etat français lui versera 19 milliards d’euros, dont 18 milliards sont directement prélevés sur les impôts des Français, ce qui représente environ 300 euros par habitant et globalement un coût de 5,8 milliards.

Les Français seront heureux de l’apprendre, d’autant que l’aide alimentaire aux plus démunis, elle, va baisser de 40% ! Le Secours Populaire parle du « spectre de la faim sur l’Europe ».

N’est il pas temps d’ouvrir les yeux et d’exiger le retrait de cette immense broyeuse qu’est la « construction européenne »? Non pas pour s’enfermer autour d’une France hérissée de barbelés mais pour développer des coopérations réciproquement profitables avec tous les pays du monde.

Les communistes ont un rôle particulier à jouer dans cette bataille: c’est pourquoi le PRCF a demandé à tous les vrais communistes (dans ou hors du -PGE) de mettre en œuvre ENSEMBLE une commune contre l’euro et contre l’UE.

Le retrait de la faucille et du marteau des cartes du -PGE est le symbole, non d »un début, mais de l’aboutissement d’un processus de décommunisation du qui a maintenant de nombreuses années. Cette décision choque les militants qui croyaient encore qu’il restait quelque chose de communiste au PCF, à part eux-mêmes. Cette vérité qu’est la mutation du en parti réformiste ne doit pas entraîner de découragement parmi les communistes encore au PCF-PGE. Au contraire, qu’ils transforment leur indignation et leur colère en volonté de lutte en faveur de l’unité d’action des communistes et pour à terme reconstruire notre Parti Communiste de France.

A. Manessis

Commentaire de lecteur “L’ UNION EUROPÉENNE EN PHASE FINALE?