Grèce : le nouveau memorandum de Syriza reprend les mesures du plan auquel les grecs ont dit OXI. Non c’est NON !

geliografia rizozpatis KKE syrizaDans la nuit, pris dans l’étau de l’euro cette arme de destruction massive des capitalistes contre les peuples – la Banque Centrale Européenne a les moyens et elle démontre qu’elle s’en sert pour étrangler chaque jour un peu plus l’économie grecque, alors que la Commission Européenne a de fait exclu la de l’Eurogroupe-  Tsipras et son gouvernement ont donc transmis des propositions soit disant pour reprendre la négociation d’un nouveau d’ largement rejeté dans les urnes par les Grecs il y a moins d’une semaine.

Tsipras dit OUI au plan d’austérité auquel les grecs ont dit NON

Sous les applaudissements du FMI, de la Commission et des marchés financiers (le CAC 40 est en forte hausse de plus de 3 point ce vendredi 10 juillet après les annonces nocturnes des tenants de l’Europe Sociale !), Tsipras vient de fait de reprendre à son compte, en violation du NON magistral du peuple grec, les mesures de la BCE FMI.

Pas plus que l’on ne rend un crocodile végétarien, on ne peut rendre l’UE sociale

Avec l’espoir – mais sans aucune garantie – que la BCE qui mène le racket de la bande Troika contre le peuple grec en coupant le robinet des liquidité à l’économie grecque dans une véritable prise d’otage financière accepte un rééchelonnement de la dette…. Où l’on voit de fait qu’il n’y a pas “d’autre europe” possible, et que “l’europe sociale”est un vaste et dangereux mensonge. Pour s’en sortir, il faut en sortir.

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF vous détaille une partie des désastreuses mesure annoncées mesures annoncées ( au passage qui ne peut constater que ces mesures sont exactement les même à celles mises en place par les gouvernements du parti maastrichien unique en France, déclinaison des implacables et identiques directives européennes) :

Memorandum de la Troika rejeté dans les urnes le 5 juillet = Plan d’austérité de Tsipras du 9 juillet

  • Plan d’austérité permanent pour les prochaines années ayant pour but de réduire les dépenses publiques et d’accroitre les prélévements afin de dégager un excédent budgétaire croissant entre 2015 et 2018 de respectivement chaque année 1% en 2015, 2% en 2016, 3% en 2017 et 3,5% en 2018 !
  • Augmentation de la TVA
    Le taux normal de la TVA exploserait à 23%, y compris dans la restauration alors que le tourisme est l’une des principales ressources pour la balance des paiement de la Grèce. Et suppression des taux réduits de TVA pour les iles grecques dès octobre 2015, l’ensemble devant être réalisé pour 2016. C’est exactement ce que demandait la Troika.
  • Fiscalité : notamment, le plan d’austérité Tsipras prévoit :
    • suppression des exonérations de taxes pour les agriculteurs
    • moduler les taxes foncières afin d’obtenir un rendement de 2,65 milliards d’euro
    • supprimer les taxes aux frontières prélévées à la source et revenir sur les amendements à l’ITC (lois de 2015)
    • augmentation des taxes sur le tonnage et suppression des exonérations fiscales pour les armateurs
    • Revue des dépenses publiques de santé avec l’aide de la banque mondiale pour une réduction à hauteur de 0.5% du PIB.
    • réforme fiscale de l’impôt sur le revenu : l’impot sur les revenus annuel inférieur à 12 000€ augmentera de 11% à 15%, et au delà de 33% à 35%
    • augmenter les taxes sur les bénéfices des sociétés de 26% à 28%
    • taxer la publicité à la télévision
    • augmenter la taxe sur les bateaux de loisirs de plus de 5m de 10 à 13%
    • lancer un appel d’offre international pour céder les fréquences de télévision et autres droits à usage de bande de fréquence, vendre les fréquences pour la téléphonie mobile 4G et 5G
  • Réduire le budget militaire de 100 millions en 2015, 200 millions en 2016
  • Réforme des retraites

    • reconnaissance et mise en place de la loi de casse du système de retraite de 2010 issue des mémorandum de l’UE
    • fixer dans la loi un mécanisme automatique de corrélation des pensions au niveau des contributions
    • Réduire de 0.25% à 0.5% du PIB puis de 1% respectivement en 2015 et 2016 les montants consacrés aux pensions de retraites.
      • suppression des possibilité de départ en pré-retraite avec un age légal de 67 ans ou 62 ans pour ceux ayant cotisé plus de 40 ans. A partir de 2015, le minimum retraite ne sera versé pour ceux qui parte à la retraite qu’après 67 ans
      • Supprimer l’allocation de solidarité pour les petites retraites (EKAS) dès mars 2016
      • Geler les pensions jusqu’en 2021
      • augmentation des cotisations de sécurité sociale des retraités de 4 à 6%, cotisations étendues également aux retraites complémentaires
      • suppressions des régimes spéciaux financés par l’Etat
  • Services publics
    • réformer la grille des salaires de la fonction publique, sans augmentation, en introduisant des éléments d’individualisation des rémunérations
    • aligner les avantages avec les pratiques des pays de l’UE
    • moduler les niveaux de salaires et le nombre d’emplois publics afin de satisfaires aux objectifs d’excédents budgétaires et ce jusqu’en 2019. Embaucher des managers et ce d’ici fin 2015 pour évaluer la performance des fonctionnaires. Donner la main sur le recrutement des fonctionnaires à chaque services afin de rationaliser les ressources
  • Droit des travailleurs :
    • Lancer une consultation pour revoir les conventions collectives
    • établir un nouveau système de négociation collective d’ici fin 2015
  • Marché commun
    • intégrer pleinement les packs I et II de l’OCDE
    • libéraliser les professions d’ingénieurs, de notaires et d’actuaires… libéraliser le marché de la location de tourisme
    • adopter la réforme du marché du gaz
    • Franchir les étapes irréversibles pour la privatisation du service public de l’électricité (avec la privatisation de l’entreprise publique ADMIE) en lançant les appels d’offres
    • Introduire un marché de l’énergie conforme aux directives NOME de la Commission Européenne et renforcer la création d’une régulation “indépendante” du marché de l’énergie
  • Privatisations :
    • privatisations des actifs de la HRDAF
    • privatisation des aéroports et des ports notamment (Traignose et Egnatia, et du Piré, Hellenikon, Thessalonique… et ce avant la fin de l’année 2015). Le memorandum établira une liste “technique” sic.
    • Transfert des parts de l’Etat de OTE au HRDAF
    • Franchir des étapes irréversibles dans la privatisation des aéroports régionaux.

JBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

 

COALITION GOVERNMENT(25/6/2015) COMMISION –ECB-IMF(26/6/2015) COALITION GOVERNMENT(TSIPRAS LETTER 2/7/2015) Tsipras 9/07/2015
SOCIAL SECURITY-SALARIES
Pensioners’ social solidarity benefit phase-out from 2018 to 2020 complete elimination by 2019 complete elimination by 2019 achever l’élimination d’ici 2016
Retirement age gradually increase to 67 for all by 2025 gradually increasing to 67 for all by 2022 gradually increasing to 67 for all by 2022  idem
expenditure on pensions Saving: 2015 up to 0.5% of GDP, 2016: 1% of GDP Saving: 2015 up to 0.5% of GDP, 2016: 1% of GDP Saving: 2015 up to 0.5% of GDP, 2016: 1% of GDP  idem
increase of health contributions to the main pensions From 4% to 5% From 4% to 6% From 4% to 6%  idem
increase of contributions to the supplementary pensions Establishment of contribution 5% (today 0%) Establishment of contribution 6% Establishment of contribution 6%  idem
Increase contributions for the supplementary pensions (employed) From 3% to 3,5% From 3% to 3,5% From 3% to 3,5%
Increase in health contributions (employed) From 4% to 5% From 4% to 5% From 4% to 5%
Social-security contributions (employed) Increase 1% for employed, 2,9% for businesses No reference No reference
Early retirement Increase of “penalty” by 10% Increase of “penalty” by 10% Increase of “penalty” by 10%  idem
Public sector wages Reduction of “wage costs” from  1/1/2016 Reduction of “wage costs”  from 1/1/2016 Reduction of “wage costs” from 1/1/2016  idem
solidarity levy maintenance and into integration income tax maintenance and into integration income tax maintenance and into integration income tax  idem
minimum wage On the basis of the memorandum law 4172/2013 On the basis of the memorandum law 4172/2013 On the basis of the memorandum law 4172/2013  idem
parafiscal elimination of noncontributory elimination of all elimination of all  idem
clause zero deficit Suspension of implementation Immediate implementation Suspension of implementation-re-examination in the Autumn  zero deficit
TAXATION
ENFIA (New property poll tax) Remains (at least) for 2015-2016 Remains (at least) for 2015-2016 Remains (at least) for 2015-2016
additional revenue from VAT 0,93% of GDP 1% of GDP 1% of GDP
VAT rates 23% for all processed and packaged foods 13% only for basic food, electricity, hotels 6% for medicines, books, theaters 23% for the rest 23% for all processed and packaged foods 13% only for basic food, electricity, hotels 6% for medicines, books, theaters 23% for the rest 23% for all processed and packaged foods 13% only for basic food, electricity, hotels 6% for medicines, books, theaters 23% for the rest  idem
farmers taxation tax 13% from the first euro in subsidies 26% tax from the first euro in earnings, abolition of reduced tax rate for petrol 26% tax from the first euro in earnings, abolition of reduced tax rate for petrol  idem
shipowners taxation maintaining tax exemptions – tax on “tonnage” eliminating tax exemptions No reference  taxation des armateurs
increase tax rate on businesses From 26% to 29% From 26% to 28% From 26% to 28%  idem
PRIVATIZATIONS-LIBERALIZATION
Energy maintain law for small DEI(Hellenic Public Power Corporation)-Enhancement of competition Review electricity bills based on costs maintain law for small DEI(Hellenic Public Power Corporation)-Enhancement of competition Review electricity bills based on costs maintain law for small DEI(Hellenic Public Power Corporation)-Enhancement of competition Review electricity bills based on costs  idem
ADMIE (Independent Power Transmission Operator) No reference Separation from DEI-privatization Separation from DEI- privatization with government majority ownership  privatisation de l’ADMIE
Natural gas liberalization of market by law liberalization of market by law liberalization of market by law  idem
REVENUE-SPENDING
primary surpluses 2015: 1%, 2016:2%. 2017:3% 2015: 1%, 2016:2%. 2017:3% 2015: 1%, 2016:2%. 2017:3%  idem, 3,5% en 2018
Supplementary state budget Immediate tabling in parliament for approval Immediate tabling in parliament for approval Immediate tabling in parliament for approval  idem
Fiscal Council Automatic “cutter” in the instance of deviations Automatic “cutter” in the instance of deviations Automatic “cutter” in the instance of deviations  idem
Defense expenditure reduction of 200 million euros reduction of 400 million euros reduction of 400 million euros from 2017  reduction de 100 millions en 2015, 200 millions d’euros en 2016
FINANCE SYSTEM
Banks The private management will be respected The private management will be respected The private management will be respected  idem

Les Propositions grecques