Collages, tractages, débats : le PRCF en campagne pour l’abstention citoyenne !

Pendant plusieurs mois, les militant(e)s du Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF) et des Jeunes pour la Renaissance communiste en France (JRCF) se sont fortement mobilisé(e)s pour porter la voix/voie de l’ pour les de 2019. Déterminés, combatifs et organisés, toujours dans une ambiance de grande fraternité, les militant(e)s ont sillonné sans relâche les cortèges syndicaux, les manifestations des gilets jaunes et les rues des communes pour distribuer des tracts et coller les 10.000 appelant à l’, comme en témoignent les photographies ci-dessous illustrant le fort activisme à Lyon, Bordeaux, Rennes, Marseille ou encore en Île-de-France, où le PRCF et les JRCF affichent massivement à Gennevilliers, Bagneux, Nanterre, Trappes, La Verrière, Montreuil, Montrouge, Ivry, et tant d’autres communes.

Des députés sans pouvoir, un parlement qui ne sert que de façade démocratique à une structure supranationale renforçant la dictature capitaliste

            Car quel autre choix, à vrai dire, pour faire entendre la voix du progressiste dans cette mascarade pseudo-démocratique ?! Comment faire croire qu’en envoyant quelques députés à un « Parlement européen fictif », qui n’a « quasiment aucun pouvoir » – comme le proclamait Éric Coquerel sur son compte Twitter le 26 septembre 2017 –, que la vie des travailleurs changerait brutalement ?! Croit-on que le Parlement européen, disposant de « faux pouvoirs » – comme l’affirmait Jean-Luc Mélenchon sur son blog –, pourrait sincèrement résister aux forces du grand capital, allègrement représentées par des lobbies bancaires, agro-alimentaires, pharmaceutiques, automobiles, etc., qui ne cessent de harceler des députés dont la fonction se résume à enregistrer les directives « proposées » (disons plutôt imposées !) par la Commission européenne ?! Et comment croire les eurobéates illusions des candidat(e)s qui promettent une « autre Europe », une « Europe sociale », une « transformation de l’Europe », etc., alors même que les traités européens priment sur le droit national et que lesdits traités ne sont modifiables qu’à l’UNANIMITE ?!

Face à ces dangereuses et inconséquentes affabulations, la seule solution possible pour délégitimer totalement cette UE totalitaire anticommuniste et antisyndicale, qui détruit toutes les conquêtes sociales et démocratiques, accélère la fascisation du continent et est vassalisée à l’impérialisme états-unien, est de s’abstenir massivement, et non de choisir parmi l’une des 33 listes d’un scrutin apparaissant comme une grande illusion confinant à la foire d’empoigne pour récolter quelques misérables pourcentages. C’est ce à quoi s’emploient les camarades du PRCF et des JRCF, toujours présent(e)s et qui se démultiplient bénévolement sans compter leur temps sur le terrain pour afficher avec détermination et combativité la seule voie possible à emprunter d’urgence, le  !

10 000 affiches pour le Frexit progressiste et l’abstention citoyenne !

Dans les grandes villes et dans les campagnes, dans les banlieues populaires c’est plus de 10 000 affiches qui ont été collées en à peine quelques mois par les militants du PRCF et des JRCF.

A Lyon

A Bordeaux

En Bretagne

En Région Parisienne

A Nanterre

A Trappes (78)

A Bagneux