2 Français sur 3 sont opposés au #CETA, traité de libre- échange UE/Canada imposé par la Commission européenne !

Un sondage Ifop pour le journal Fakir démontre que les Français sont massivement opposés aux accords de libre-échange imposés par l’, notamment le , traité de libre-échange entre le et l’.

80% des sondés sont opposés à l’importation de viande de bœufs nourris aux farines animales, produite au Canada, ce que permet le CETA.

83% des sondés sont opposés à l’importation de saumons génétiquement modifiés, produits au Canada, ce que permet le CETA.

Lorsqu’ils sont informés de ces dispositions, sans même parler du reste, 66% des sondés sont opposés au CETA. Un traité négocié dans le dos des peuples par la Commission Européenne, d’ores et déjà approuvé par l’Union Européenne et que le régime Macron veut ratifier sans que jamais les Français n’aient été consultés. C’est d’ailleurs un des buts de l’Union Européenne qui, en supprimant la souveraineté populaire, permet aux multinationales d’imposer la , détruisant les droits des travailleurs, saccageant l’environnement, liquidant l’industrie et l’agriculture paysanne pour faire exploser les profits des multinationales des milliardaires.

De fait, jamais les Français, ni aucun autre peuple d’Europe, n’ont pu voter pour ou contre le CETA. Pas plus que pour l’accord de libre-échange avec le Mercosur. Dans le secret des murs de l’Union Européenne, c’est la Commission européenne qui a rédigé ces traités, les a approuvés et désormais les impose à l’ensemble des pays de l’Union Européenne, sommés de les ratifier. Une dictature qui ne dit pas son nom. D’évidence, la majorité qui s’exprime contre le CETA ne peut que constater que dire stop CETA ne suffit pas. Il faut en tirer la conséquence logique, pour dire stop à ces accords de libre-échange, dangereux, il faut dire stop à l’Union Européenne. En sortir pour s’en sortir.

Ce , c’est la preuve que l’opinion publique est massivement opposée à ce qu’est l’Union Européenne, notamment ses traités de libre-échange. La preuve que la lutte pour libérer le peuple en brisant les chaînes de l’Union Européenne est un formidable levier de rassemblement, non seulement pour stopper la casse sociale et environnementale, mais également pour faire converger les différentes luttes, et faire gagner la classe des travailleurs.

JBC pour https://www.initiative-communiste.fr