” UN CHANT D’AMOUR À LA CLASSE OUVRIÈRE” A la ligne, roman de Joseph Ponthus.

« À la ligne », fascinant premier en forme de long poème en prose, , ex-éducateur en banlieue, vient d’obtenir le prix Eugène Dabit du populiste. A retrouver également une interview de l’Humanité.

« C’est ignorer jusqu’à l’ qu’on pouvait
Réellement
Pleurer
De fatigue
Ça m’est arrivé quelques fois
Hélas non quelquefois
Rentrer du turbin
Se poser cinq minutes dans le canapé
Et
Comme un bon gros point noir que tu n’avais pas vu et qui explose à peine tu le touches
Je repense à ma journée
Sens mes muscles se détendre
Et
Explose en larmes contenues
Tâchant d’être fier et digne
Et ça passera
Comme tout passe
La fatigue les douleurs et les pleurs
Aujourd’hui je n’ai pas pleuré »
Joseph Ponthus — À la ligne (La Table Ronde, 2019)