Lorient Conférence débat avec Annie-Lacroix Riz : histoire et ” fin de l’histoire ” – 14 octobre Théâtre de Lorient

fin de l'histoireC’est le 14 octobre 2015 que notre camarade l’historienne Annie Lacroix-Riz interviendra dans le cadre des “Conversations du TDL”  qui inaugure un nouveau cycle à l’occasion de Fin de l’ en s’interrogeant sur la notion même du concept qui est à l’origine du spectacle de Christophe Honoré. Et on le fait accompagnés d’invités de renom. Le concept de «fin de l’» est une idée qui apparaît d’abord chez Hegel puis chez Marx, au 19ème. Ce concept est réinterprété au 20ème par Kojève et remis au goût du jour après la chute du mur de Berlin par Fukuyama. La fin de l’ devient alors l’objet d’une question non seulement philosophique, mais plus largement politico-culturelle. Il y a selon cette thèse une évolution de l’ qui aura un terme et qui débouchera sur une période stable sans évolutions majeures. Il y aurait un sens à l’, une fin. Fukuyama affirme même que la fin de la Guerre Froide marque la victoire idéologique de la démocratie et du libéralisme sur les autres idéologies politiques. Ce propos surprend, choque, fait rire : l’ n’enseigne-t-elle pas qu’elle est toujours nouvelle, comme la nécessité ou la liberté, peu importe, qui s’exprime en elle ? L’intervention de Fukuyama contribua à faire accéder ce thème au statut d’une question devenue manifeste et publique, qui ne cesse aujourd’hui de faire l’objet de multiples interprétations. Quelle(s) vérité(s) peut-on accorder au jugement : «c’est la fin de l’» ? Peut-on parler de plusieurs fins de l’ ? Au XXème siècle?

Comment cette notion se transforme-t-elle au XXIème? Est-ce un concept historique, philosophique, idéologique ? En quoi est-il intéressant aujourd’hui de s’y attaquer sur un plateau de ? Ils en débattront (et vous aussi !) :

  • Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Paris 7 et chercheuse, spécialiste des relations internationales dans la première moitié du 20ème siècle.Des rencontres avec Annie Lacroix-Riz au moment des répétitions ont permis aux comédiens du spectacle de nourrir leurs personnages.
  • Bertrand Very, agrégé de philosophie et professeur au Lycée Colbert de LorientNicolas Badalassi, docteur et agrégé d’histoire, maître de conférence à l’Université de – Sébastien Lévy, dramaturge du spectacle
  • Une conversation animée par Marie-Josée Sirach du service culture du journal L’Humanité.

Au théatre de Lorient,avec Fin de l’Histoire, Christophe Honoré imagine un spectacle dans la lignée de Nouveau Roman : intelligent, drôle et impertinent, où écritures et improvisations s’appuient sur une matière historique. Exit les figures des Éditions de Minuit, cette fois-ci nous sommes en Pologne en 1939. Le jeune Wiltold doit faire face à sa famille qui se lamente de son irresponsabilité et de son peu de goût pour la vie adulte.
Pour ce spectacle variation autour de l’immaturité et la jeunesse, Christophe Honoré s’appuie sur L’Histoire, pièce inachevée de Wiltold Gombrowicz, et lui offre sur le plateau une famille totalement farfelue, s’appuyant sur le jeu de 8 acteurs bouillonnants. Puis la magie du théâtre nous permettra de «revivre» les accords de Munich en présence de Daladier, Hitler, Mussolini… avec une playlist hautement années 80.
Enfin, Fin de l’Histoire, à travers les propos plus personnels des acteurs, explorera aussi nos pensées intimes : que veut dire pour une génération épargnée par la guerre, avoir sa place dans l’Histoire ? Qu’auraient été nos vies sans cette seconde guerre mondiale ? Réponse le 13 octobre, pour la première de ce spectacle créé à Lorient !

http://www.letheatredelorient.fr/saison/spectacles/32962/fin-lhistoire.html


C’est au peuple de décider ! Stop à la dictature de l’Union Européenne ! Signez et faites signez la pétition pour un référendum sur l’UE et l’Euro !