Le débarquement du #6juin, mythe et réalité : c’est l’URSS qui a libéré l’Europe du fascisme !

C’est à nouveau une débauche de propagande qui est déployée, Trump visitant ses vassaux à l’occasion du pour ce qui n’est désormais plus uniquement la commémoration d’une bataille importante mais une entreprise visant à effacer de l’ que la libération de l’Europe du fascisme est principalement le fait des sacrifices de l’Union Soviétique.

Ce en Normandie, la Russie et les peuples soviétiques ne sont même pas invités.

Sans la Russie, ces chiens sanguinaires allemands auraient atteint leur but ou, en tout cas, en seraient proches. (…) Nos enfants et nous avons une énorme dette de gratitude envers le peuple russe qui a enduré tant d’immenses pertes et de souffrances”. A Einstein

Albert Einstein

Pertes américaines(États-Unis) durant la deuxième guerre mondiale (tous fronts confondus):
300.000 morts.
Pertes françaises:
600.000 morts.
Pertes soviétiques:
25.000.000 morts.

Pertes alliés (USA, Grande-Bretagne, Canada….) le 6 juin 1944:
4.000 morts.
Pertes soviétique à Stalingrad:
487.000 morts.

Ces chiffres terribles n’ont pas pour but de minimiser le sacrifice d’aucun de ceux qui sont tombés dans la lutte contre le fascisme mais de rappeler les faits qui sont volontairement cachés, déformés, masqués par l’idéologie dominante et ses médias de masse.

Une commémoration du 75è anniversaire du totalement amnésique

Belle cérémonie en vérité que celle prévue pour le 75ème anniversaire du débarquement ce 6 juin 2019 ! L’URSS  – devenue Fédération de Russie – a disparu de la liste de nos alliés et de celle des chefs d’État invités pour ces commémorations  ! Le président de la République française n’a pas jugé bon d’inviter Vladimir Poutine ! À croire que la libération du territoire français et de l’Europe n’a été que le seul fait des Américains, des Canadiens et des Britanniques… et que les Russes n’y entrent en rien, et pas davantage la Résistance française ou l’Armée française elle-même qui a porté la charge principale du Débarquement de Provence ! Quels mensonges historiques par omission !

Nos dirigeants, dont les laquais journalistes et pseudo-historiens font l’éloge afin de grimper dans les sphères du pouvoir, ont développé une telle propagande – et ce dès la fin des années de guerre – (propagande qui a pris un incroyable essor à la chute de l’URSS en 1991) que la campagne de falsification historique a fini malheureusement par porter ses fruits ! Comble de l’horreur : leur réécriture de l’Histoire a mis aujourd’hui sur le même pied victimes (Soviétiques) et bourreaux (Nazis) ! Pratiquement plus personne en France ne semble se souvenir que presque 30 millions de Soviétiques ont payé de leur vie la victoire contre « la Bête immonde », non seulement pour la défense de leur patrie, mais pour celle de tout notre continent ! Qui se souvient encore que le front de l’Est fut le plus grand théâtre d’opérations militaires de toute la Deuxième Guerre mondiale entraînant de gigantesques massacres de populations civiles non seulement par les SS mais aussi et surtout par la Wehrmacht. Et qui sait encore que si les Alliés américains, britanniques et canadiens ont pu débarquer ce 6 juin 1944 sur les plages normandes, c’est bien parce que les 153 divisions (plus de 3 500 hommes) de l’armée allemande avaient été vaincues par l’Armée rouge à Stalingrad en février 1943 au prix d’immenses sacrifices et lors de la bataille de Koursk à l’été 43. Sans ces titanesques combats et ces incroyables victoires, point de débarquement ! Ce sont elles qui ont redonné courage à ceux qui luttaient dans l’ombre, souffraient sur le sol de France et mouraient sous les tortures et les balles nazies avec la conviction que la victoire finale était proche et que leur combat changerait ce monde.  Cette conviction se changea en certitude après ces formidables victoires.

De toute évidence, peu de gens s’offusquent aujourd’hui de cette honteuse et douloureuse amnésie du gouvernement français ! Rappelons-leur alors qu’un de leurs anciens dirigeants et non le moindre, à savoir le Général De Gaulle, disait à J. Staline le 2 décembre 1944 : « Les Français savent ce qu’a fait pour eux la Russie soviétique et ils savent que c’est elle qui a joué le rôle principal dans leur libération. »

Quant à nous, militants franchement communistes, nous sommes fidèles à l’appel de Maurice Thorez quand il s’exclamait, en pleine Guerre froide : « le peuple français ne fera pas, ne fera jamais la guerre à l’Union soviétique ». Quel que soit son régime actuel, les Français ont une énorme dette envers le peuple russe. Que ceux qui veulent mettre en place une Armée européenne copilotée par Berlin, arrimée à l’OTAN, tournée contre la Russie, sachent bien que nous communistes et patriotes, aussi attachés à la paix mondiale qu’à l’indépendance de tous les peuples, nous redisons clairement : non au fascisme hier, aujourd’hui, demain, et pas de guerre contre le peuple russe pour le seul profit du grand capital !

  • Léon Landini, officier de la légion d’honneur, médaille de la Résistance, interné résistant, grand mutilé de guerre suite aux tortures subies lors de son arrestation, Président de l’Amicale des anciens FTP-MOI (Rhône-Alpes), décoré par l’Union soviétique, Président du Pôle de Renaissance communiste en France.
  • Pierre Pranchère, ancien FTPF, ancien député européen et vice-président du Pôle de Renaissance communiste en France et président des Relations internationales.
  • Georges Gastaud, fils de résistant, philosophe, syndicaliste et secrétaire général du Pôle de Renaissance communiste en France.
  • Jean-Pierre Hemmen, fils de brigadiste et résistant fusillé au Mont Valérien, a refusé de servir sous les ordres de Speidel (ancien nazi, commandant en chef de l’Otan de 1957 à 1963), vice-président du Pôle de Renaissance communiste en France.

Le débarquement du 6 juin 1944 du mythe d’aujourd’hui à la réalité historique [Annie Lacroix-Riz]

Juin - Aout 1944 opération Overlord à l'ouest, opération Bagration à l'Est Les forces en présence

Juin – Aout 1944 opération Overlord à l’ouest, opération Bagration à l’Est
Les forces en présence, sources wikipedia

Notre camarade Annie Lacroix-Riz, historienne professeur d’histoire contemporaine émérite de l’Université Paris VII Diderot, nous rappelle dans un article très documenté, fort opportunément, les dimensions véritables du 6 juin 1944.
La déferlante médiatique qui accompagne le 70e anniversaire de l’événement est à la hauteur du mensonge historique qui se met en place depuis des années sur la IIe guerre mondiale. (NDLR : Il suffit de voir la chape de plomb sur le 70e anniversaire de la bataille de Stalingrad l’année dernière totalement passée sous silence par les médias dominant, alors que la seule commémoration le 2 février 2013 à Paris de cette victoire décisive pour la libération de la France à l’initiative du PRCF a été totalement censurée.  Sur le sujet, lire nos articles que vous pouvez retrouver par la fonction recherche avec le mot-clé Stalingrad, notamment  :

La criminalisation du communisme, l’ignoble équation Staline=Hitler, le silence de plomb des médias et de l’historiographie anti-communiste sur la simple réalité politique, militaire, sur le bilan humain et matériel de la guerre, le négationnisme des mêmes sur la guerre d’extermination menée par le Reich hitlérien contre l’URSS, contre le “judéo-bolchevisme”, la part congrue faite sur les sacrifices et les combats titanesques des peuples de l’Union Soviétique, tout cela ne vise en fait qu’à camoufler la vérité et ancrer dans la conscience de nos concitoyens une vision conforme aux intérêts actuels des forces sociales qui mènent de nouveau les peuples à de nouvelles catastrophes à savoir le grand capital. Le PRCF a déjà pu s’en faire l’écho encore récemment dans une déclaration lors du 8 mai dernier.
Lisez cet article, diffusez le, faites connaître la vérité non seulement pour rendre justice au passé mais pour préparer un avenir de paix

https://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/debarquement-du-6-juin-1944-du-mythe-daujourdhui-realite-historique/

3 Commentaires de lecteur “Le débarquement du #6juin, mythe et réalité : c’est l’URSS qui a libéré l’Europe du fascisme !

  1. 6 juin 2019 at 17:09

    A fascinating discussion is definitely worth comment.

    I believe that you should publish more on this topic, it might not be a taboo subject but generally
    people don’t discuss these topics. To the next! Cheers!!

  2. d Ramez
    7 juin 2019 at 20:39

    je partage totalement cette analyse
    mais comparer les pertes du 6 juin à celles de Stalingrad n’est pas correct
    il faut comparer celle de la Bataille de Normandie juin juillet début Aout
    avec celle de Stalingrad, le 6 juin est un jour de cette bataille