Le #COVID-19 a déjà tué 60 fois plus que la grippe en 2019 à l’hôpital.

Dès le début de la crise du coronavirus , relayant tout simplement les alertes de la Chine, confirmées par l’OMS, IC et les médias du PRCF ont alerté sur la dangerosité du . Pendant ce temps-là, l’ensemble des éditocrates, journalistes à gages, répétaient en boucles sur les chaînes d’info en continue que ce n’était qu’une grippette. Aboyant ainsi en cœur avec un Macron appelant à continuer à aller dans les restaurant et théâtres, et surtout à ne pas perturber la “vie économique”. Une rhétorique que l’on peut résumer par le slogan capitaliste, les profits avant la vie.

L’analyse statistique suivante démontre la dangerosité avérée du COVID-19, et donc la nécessité que soient mises en œuvre les mesures de protection sanitaire pour protéger la population. Notamment sur les lieux de travail.

Comparaison de la mortalité de la et de celle du Covid19 à l’hôpital

La grippe ferait-elle plus de mort que le COVID-19 ? Étude de chiffres. L’agence nationale de publique française publie un bulletin hebdomadaire durant la période de grippe saisonnière. L’agence recueille et analyse les différentes données de début Novembre à fin Mars. Si nous prenons pour référence la dernière épidémie de grippe celle de 2018-2019, celle-ci aurait fait 9 900 morts. Ce chiffre est à prendre avec précaution pour le comparer avec ceux du Covid-19. Les 9 900 morts sont une estimation statistique basée sur un taux de surmortalité durant la phase épidémique. Par rapport à quoi est basée cette surmortalité, quelle part attribuer à la grippe ?

Cependant nous disposons d’autres chiffres que nous allons pouvoir mettre en parallèle avec celui du Covid-19: ce sont ceux du nombre d’hospitalisations et du nombre de décès en milieu hospitalier. Sur la période du 1er Novembre 2018 au 31 Mars 2019, soit 5 mois, 10 723 personnes ont été hospitalisées pour cause de grippe, 1877 personnes ont été admises en réanimation et 289 en sont décédées. En moyenne 2 décès par jour à l’hôpital.C’est-à-dire une mortalité de 4.3 morts à l’hôpital pour 1 million d’habitants

Pour le Covid19, le bilan provisoire, depuis le 1er mars 2020 jusqu’au 12 mai 2020 est de 96 979 personnes hospitalisées (nombre de personnes passées en réanimation non trouvé) et 17003 décès. Ce qui correspond à 254 morts à l’hôpital du COVID-19 pour 1 million d’habitants. Soit respectivement 9 fois plus d’hospitalisations et 59 fois plus de décès !! Ce qui correspond à 254 morts à l’hôpital du COVID-19 pour 1 million d’habitants.

La surmortalité enregistrée par l’INSEE

La dernière publication de l’INSEE fournissant les statistiques de décès enregistrés quotidiennement date du 7 mai 2020. Elle porte sur des chiffres disponibles jusqu’au 27 avril.

À cette date du 27 avril, c’est un surcroît de mortalité depuis le 1er mars de 20 097 décès qui était enregistré selon l’administration française par comparaison à la moyenne des années 2018 et 2019.

Au 27 avril,14 487 décès avaient été à déplorer officiellement à l’hôpital. C’est donc 5610 décès supplémentaires hors hôpital qui pourraient être causés par l’épidémie de covid-19 et ses conséquences, soit 39% de plus que le chiffre enregistré à l’hôpital.

Selon Santé Publique France, le nombre total de décès enregistrés à l’hôpital et dans les établissements médico-sociaux dont les EPHAD entre le 1er mars et le 14 mai est de 27 425, dont 17 224 à l’hôpital. Rien qu’avec ce chiffre effrayant ne comprenant pas les décès à domicile, c’est trois fois plus de morts que la grippe de 2018-2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.