Langue française : le mépris et la haine !

et le sont en pointe dans la casse euro – patronale de notre premier service public, celui de la , pour couper la langue aux travailleurs et imposer le wall street english ! www.initiative-communiste publie cette analyse de nos amis de l’association de défense de la COURRIEL

courriel-212x3001Le groupe EELV à l’Assemblée Nationale a déposé une proposition de loi n°3288 le 1er décembre 2015 à l’Assemblée Nationale.

Conformément à la ligne politique qui est celle de ce mouvement ainsi que celle du gouvernement, le texte prévoir notamment deux choses:

  • subventionner les bâtiments des écoles privées qu enseignent en langues régionales
  • développer l’enseignement immersif en langue régionale dans l’enseignement public, bref supprimer le français!

La haine de la langue française qui habite ce gouvernement de gauche semble sans bornes. Après avoir liquidé la langue française à l’université avec la loi Fioraso, là voici bientôt éradiquée dans l’enseignement scolaire, cette fois-ci au bénéfice des langues régionales!

Cette proposition de loi est déjà en cours d’examen en commission et fera l’objet d’une discussion en séance publique le 14 janvier 2016.

Dans le même temps, la proposition de loi n°32 du Sénat, qui a pour but de renforcer la de 1994 et qui a été transmise le 2 juillet 2012 au bureau de l’Assemblée, soit il y a presque quatre ans, n’a jamais été débattue!

Nous qui sommes attachés aux idéaux de la gauche, sommes à la fois affligés et scandalisés que ce gouvernement n’aient de cesse de détruire la langue française. A force de massacrer tous les piliers de la République, notamment celui ô combien essentiel de la langue, EELV et le PS ne sauraient trop s’étonner de voir l’extrême-droite prospérer.

Quelques jours après le résultat désastreux des élections régionales, les élus qui vont se pencher sur ce texte devraient y réfléchir à deux fois avant de l’adopter.

Paris, le 16/12/2015.