Tout cela manque d’audace, Monsieur Valls! – par Floréal

valls 3 temps« De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! », s’exclamait Georges Danton devant la Convention à l’époque où la bourgeoisie française et sa « gauche » dite « montagnarde » marchaient aux avant-postes de l’Histoire mondiale…

Qu’on se rassure, ce conseil grandiose a été entendu par les dirigeants actuels du . Dynamitant successivement tous les « tabous » hérités de la « vieille gauche », le quarteron de luxe L.V.M.H. (Le Drian, Valls, Macron, Hollande) s’émancipe à grand bruit des archaïques « totems » gauchistes :

  • l’indépendance de la France par rapport aux USA ?
      Foulée au pieds pour rallier le commandement intégré de l’OTAN et faire de l’anglais la langue de travail de l’armée « française » !
  • Les aéroports publics ? Privatisez-moi cette vieillerie et qu’ça saute !
  • Les cotisations sociales du patronat mises en place par Croizat en 1945 ? Dégagez-moi ces « freins à l’embauche » !
  • Les Prud’hommes, les Comités d’hygiène et de sécurité dans les usines ? A la poubelle, et sans trier !
  • Le statut des profs ? Idées d’un autre temps, on va faire trimer ces feignants !
  • La limitation du temps de travail (quotidien, hebdomadaire, etc.) ? Sabrons cette invitation permanente à la paresse en dézinguant le repos dominical, les 35 h et en avant vers la retraite à 67 ans, comme nous venons d’aider Merkel et son nouvel exécutant Tsipras à la mettre en place en Grèce !
  • La souveraineté de la France, « socle de l’émancipation sociale » aux dires de Jaurès ? Qui c’est celui-là ?
  • Le respect dû à la langue française, « langue de la République » au titre de la Constitution ? It’s a joke, my Dear ! Ratifions plutôt la Charte européenne des langues qui aidera grandement à régionaliser et à ethniciser feue la « République une et indivisible » léguée par la Révolution jacobine…
  • L’antifascisme et l’antiracisme, alors ? Oui, oui, à la rigueur, mais uniquement au moment des élections pour cliver la concurrence de droite, le reste du temps, soutenons d’enthousiasme le régime pronazi de Kiev, fermons les yeux sur le lynchage des communistes ukrainiens car l’encerclement « otanien » de la Russie vaut bien quelques contorsions idéologiques mineures !
  • Restent alors  le féminisme, la lutte contre l’homophobie et quelques autres thèmes « sociétaux » inoffensifs pour l’euro et excellents pour l’image « moderne » du PS ? Soit, soit, mais faut pas rire non plus : veillons tout de même à ce que ces thématiques ne nuisent par trop à nos excellentes relations militaro-financiaro-footballistiques avec ces porte-enseigne de la Révolution sociétale en marche que sont nos aimables sponsors du Qatar et de l’Arabie saoudite…

Décidément le « courage » est la chose du monde la mieux partagée au PS : entendons le « courage » d’affronter les « petits », le monde du travail, les pays dominés de l’Est et du Sud, celui de réduire à un trompeur emballage « citoyen » les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui, sous le nom d’EMC, servent désormais à fabriquer du consensus scolaire de la maternelle à l’Université…

 

grains de valls

Avec , la purge euro-austéritaire prescrite par l’UE-MEDEF, c’est tous les jours !

Allez, MM. les « socialistes » L.V.H.M., encore un petit effort pour dégager à la schlague le Code du travail, ce boulet, les services d’urgence de proximité, les communes, les départements, le bac national égalitaire, et pour finir, cette encombrante Sécu qui fait de la France la honte de l’UE thatchérienne et le clone de la Corée du nord au cœur de l’Union transatlantique en gestation !

 « Audacieux », oui vous l’êtes incontestablement,  MM. les L.V.M.H., quand il s’agit d’écraser les faibles ; mais vous êtes de francs reptiles quand il s’agit de courtiser le MEDEF ou de filer doux devant Angela, Juncker ou Obama. Et dans l’histoire, vous ne prendrez certes pas place à la suite de la Bonne Lorraine, de l’Incorruptible, de Louise Michel, de Jeanne Labourbe ou de Jean Moulin – qui eurent en commun d’avoir sur dire « Non », voire « M…. ! » au moment crucial – mais derrière l’évêque Cauchon, les Coblençards, les Versaillais et autres collaborateurs à l’entreprise sans cesse résurgente de casse de la Nation !