Quand Hollande donne une leçon de logique maastrichtienne à M.-G. Buffet, par Léon Landini !

Léon Landini – président du PRCF

J’ai retrouvé les extraits d’un article de François Hollande paru dans « Le Monde » du 4 mai 2005.

Expert en logique maastrichtienne, Hollande administre une leçon de logique politique à Marie-Georges Buffet, alors secrétaire nationale du PCF mutant. On se souvient que celle-ci, au soir du 29 mai 2005, avait appelé Chirac à « renégocier le traité constitutionnel » au lieu de profiter de la victoire éclatante du Non pour appeler a) les travailleurs français à accentuer leur lutte contre la construction européenne impérialiste dans son principe même, b) à exiger la démission de Chirac et de sa clique désavouée par le suffrage universel.

Voici les propos de Hollande, imparables d’un point de vue logique :  « Marie-Georges Buffet, cohérente avec la position constante du PCF sur l’Europe suggère que les « peuples » écrivent un nouveau texte. Mais comment les réunir autrement que par les gouvernements qu’ils se sont librement donnés ? La fameuse renégociation accoucherait du même traité … Le produit serait le même, il n’y aurait que la couverture qui changerait ! Où serait la différence ? Ce serait le même texte en moins bien ».

 

En effet, laisser croire qu’il serait possible de renégocier quoi que ce soit à propos de l’UE est une tromperie inacceptable et que nous combattons ! Pourtant le PS lui aussi déclare « Votons OUI et renégocions après ».

 

En définitive entre, votons OUI et renégocions après du PS et votons NON et renégocions après du PCF mutant, le résultat est le même et Hollande vient, avec cet article paru dans « Le Monde », de démontrer, que le PRCF a mille fois raison de proclamer que la seule position cohérente, valable et honnête, c’est de dire NON à toute constitution européenne et de sortir de l’euro, de l’UE, de l’Otan par la gauche, dans la direction du socialisme pour la France.