« Ah le Saint-Ménard, ah, qu’il avait plu ! »… #RSF #xénophobie #ménard

: de l’anticastrisme à la . par Aris

Je vous parle d’un temps où Menard était le héros de la médiasphère: invité par tous et partout il éructait alors contre socialiste, contre Castro. Anticommuniste hystérique, agent objectif de la CIA sous couvert de défense des droits de l’homme et sous le masque de Reporters Sans Frontières (), Ménard mentait, calomniait, insultait sous les vivats de tous les médias.

Aujourd’hui Ménard est toujours invité – contrairement aux marxistes qui ne le sont jamais –  mais les vedettes se bouchent le nez car le bonhomme est désormais élu Maire de Béziers sous l’étiquette de Rassemblement Bleu-Marine cache sexe du Front (Anti-)National ce qui fait encore – pas pour longtemps rassure-vous – mauvais genre.

affiche niemoller communiste syndicaliste juif antifascismeCela dit Ménard a-t-il changé ? Non, c’est exactement le même fasciste et raciste. Mais auparavant il ne s’attaquait qu’aux communistes et à Fidel Castro, la figure de proue de la résistance à la contre-révolution mondiale. Donc il était Saint-Ménard. Aujourd’hui qu’il veut une part plus grosse du gâteau et qu’il se heurte, fût-ce superficiellement, aux bien-pensants du Parti Maastrichtien Unique, on voudrait le renvoyer à ses turpitudes malodorantes. Mais ses procureurs d’aujourd’hui étaient ses louangeurs d’hier et du coup leur indignation apparait pour ce qu’elle est : du toc.

Nous, en revanche, militants franchement communistes, avons toujours dénoncé ce triste individu, hier comme aujourd’hui. Celui qui hier insultait Cuba et celui qui, aujourd’hui, insulte les réfugiés et les Biterrois avec ses affiches dignes de Goebbels.

Mais avoir raison avant les autres est souvent un défaut.

Tant pis. Nous assumons ce défaut-là.

ARIS