Macron provoque à nouveau les travailleurs français à partir de l’étranger.

MACRON CASSEUR ET PROVOCATEUR.

Par Antoine Manessis, secrétaire de la Commission internationale du PRCF.

 

C’est sur la fascisante chaîne américaine Fox-TV, spécialiste de "fake news" (mensonges médiatiques), que Macron a décidé de la jouer à l’"homme de fer" vis à vis des cheminots en lutte pour leurs conquêtes sociales acquises par la lutte contre le capital et même contre l’occupant hitlérien (la célèbre "Bataille du rail"). Pour leurs conquis et pour l’intérêt national, car la sauvegarde du service public de la SNCF et le refus de sa privatisation sont conformes à l’intérêt du peuple.

A la question posée par le journaliste étasunien : "Y atil une chance que vous reculiez?", Macron répond en anglais par arrogance, par haine de la France, par lâcheté devant les travailleurs français ? – "No chance" (aucune chance).

Une provocation de plus à l’actif du "Jupiterion" de l’ Elysée.

La seule réponse à ce Tartarin fabriqué par le grand capital est de développer, d’élargir, d’approfondir la grève, tous ensemble, en même temps.

Emmanuel Thatcher doit être stoppé par le monde du travail et par tous ceux qui aiment la France.

Car cet homme est dangereux : la régression sociale est indissociable de sa politique belliciste et de son aventurisme irresponsable. On nous dit que Macron, qui se rend auprès de son patron à Washington, s’entend très bien avec le locataire actuel de la Maison Blanche, Donald Trump.Voilà qui devrait confirmer les pires craintes de nos concitoyens épris de justice sociale et de paix.

Ripostons au provocateur Macron  et disonslui que pour ce qui est de nous faire reculer : No chance !

2 Commentaires de lecteur “Macron provoque à nouveau les travailleurs français à partir de l’étranger.

  1. Burghgrave
    23 avril 2018 at 23:45

    On nous a dit ou du moins fait comprendre que le bon vote était celui de Macron et éviter le danger de Marine le Pen Front national .Et maintenant il est ou le danger ????

    1. - -
      26 avril 2018 at 21:57

      Le PRCF avait alerté et appeler à faire campagne pour faire diminuer le vote Le Pen et pour l’abstention et le vote rouge au second tour. les faits donne 100% raison à l’analyse du PRCF