Un jeune identitaire séparatiste breton et d’extrême-droite à giflé M. Valls. 

Ce type d’attaque ad hominem n’est pas dans les méthodes des communistes. Ce sont celles des fascistes. 

En revanche nous proclamons haut et fort que nous œuvrons pour que les candidats du PS reçoivent une gigantesque claque politique à l’occasion de leurs primaires.

Hamon annonce la « fin du travail » et un RSA à perpétuité.

Rungy le vert de gris est plus belliciste que l’OTAN.

Montebourg pontifie sur du vide.

Valls, en annonçant la fin du 49.3 après en avoir abusé contre la représentation nationale, renoue avec le marxisme tendance Groucho.

Les citoyens de gauche ne peuvent avoir d’autre objectif que de délégitimer au maximum cette bande de laquais du MEDEF et de l’UE.

Sans oublier le candidat des chiens de garde médiatiques et des milliardaires : Emmmanuel Macron, même s’il joue habilement hors primaires, mais avec le soutien mal dissimulé de F. Hollande et de ses proches.

Pour toutes ces raisons, la participation la plus faible possible à la guignolade des primaires sera un bon signe politique.

Et la claque définitive sera de voter JLM, de briser l’hégémonie du PS sur l’espace des forces progressistes, sans oublier de venir renforcer les vrais communistes qui luttent pour sortir de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et rouvrir la voie au socialisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Envoyé depuis mon smartphone Samsung Galaxy.