hymne à l’insularité britannique!

Quel lecteur d’IC saura-t-il reconnaître l’auteur et le titre de poème patriotique écrit en l’honneur de l’Angleterre que nous aimons : indépendante et insoucieuse de toute bien-pensance ? –  Merci à Dominique pour sa traduction. Messieurs les Anglais, nous vous suivrons bientôt hors de cette prison des peuples !

 

 

Île la plus exquise, de toutes les îles suprême.

Siège du plaisir et de l’amour

Vénus ici élira sa demeure

Et délaissera  son bosquet de Chypre.

Cupidon chassera de sa nation préférée

Le souci, l’envie ;

La jalousie qui envenime la passion

Et le désespoir qui se meurt d’amour.

 

Doux murmures, tendres plaintes

Soupirs qui attisent le feu de l’amour

Légères rebuffades, aimable dédain

Seront les seuls maux que tu montreras.

Chaque soupirant rendra son hommage

Chaque nymphe témoignera sa reconnaissance

Et tout comme celle-ci excelle en beauté

Celui-là le sera .dans l’amour

 

 

Fairest isle, of all the isles sublime.

Seat of pleasure and of love

Venus here will choose her dwelling

And forsake her Cyprean grove.

Cupid will purge her favourite nation

Care, envy;

Jealousy which poisons passion

And despair will die for love.

 

Gentle murmurs, sweet complains

Sighs which fire love

Soft snubs, kind disdain

Are the only pains that you will show.

Every ‘swain will pay his duty

Grateful every nymph will be

And as these excel in beauty

Those will be renown’d in love