Critique communiste du PCF-PGE interdite?

Par Floréal, PRCF. 

“Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire”  

Jean Jaurès

Parce que les léninistes non repentis du PRCF relèvent tristement les énormités proférées à jet continu par le “candidat communiste” Fabien Roussel  (“PCF is back!”, “j’ai l’impression que Joe Biden a pris sa carte au PCF” et autres piques racoleuses incessantes contre l’URSS, contre le centralisme démocratique, etc., sans parler de la fable permanente colportée par le PCF sur la “BCE au service de l’emploi”, ou du slogan creux et pseudo-révolutionnaire de Roussel “tout le pouvoir aux salarié.e.s”), le PRCF est accusé par certains imprécateurs de “haine” à l’égard du PCF. Péché suprême, le PRCF travaillerait secrètement pour l’ennemi absolu du PCF : l’affreux Mélenchon (GRRR !), l’homme pour lequel, que l’on sache, le PCF lui-même a fait voter aux élections présidentielles de  2012 et 2017, et chaque fois dès le premier tour… Comprenne qui pourra! 

À lire : du “communiste” Biden au “communiste” bidon !

On voit même lesdits imprécateurs fort peu soucieux de s’informer sérieusement accuser sans une once de preuve le PRCF de ne pas défendre assez… Cuba alors que, le 17 avril dernier (ça fait quinze jours !), nous étions encore aux côtés de l’Ambassadeur cubain et de Cuba Si sous la statue parisienne de Marti pour dénoncer le blocus américain, et que nous avons pris part au carré organisé par Cuba Si pour le défilé du 1er mai ! Rappelons aussi aux amnésiques sélectifs que c’est sur la proposition du PRCF que l’ensemble des associations de défense de Cuba socialiste avait appelé, en plein état d’urgence, au plus grand meeting jamais organisé en France en défense de Cuba socialiste (Saint-Denis, novembre 2005). Au passage, l’Huma s’était alors signalée par son refus borné de passer une pub PAYANTE de Geo Hage, alors député… du PCF (et néanmoins président d’honneur du PRCF qui, lui, n’est pas sectaire) visant à faire connaître ledit meeting aux lecteurs de ce journal. Les imprécations à propos du manque de solidarité du PRCF envers Cuba ne peuvent donc que faire sourire tous ceux qui ont un minimum le souci de s’informer avant d’écrire…

En vérité, les communistes du PRCF sont tellement “haineux” à l’égard du PCF que, partout où les mairies PCF en place acceptent le dialogue et défendent la population, nous les soutenons, de Vénissieux à Grenay en passant par Bagneux, et que le PRCF 94 vient à nouveau, avec l’ du national PRCF, d’appeler à reconduire la majorité PCF à l’élection départementale du Val-de-Marne : drôle de “haine”, décidément ! À l’inverse, la Fédération du PCF 62 soi-disant “identitaire” a torpillé il y a six ans, toute honte bue, la liste commune PCF/PRCF pourtant emmenée par un des siens (faut-il des témoignages ?) parce que ladite Fédération voulait à tout prix ménager l’avenir de l’union de la gauche à Lens ; c’est désormais chose faite depuis mars 2020 : le PCF lensois s’est rallié à la liste du maire PS pro-Maastricht. chut ! Il ne faut surtout pas le dire, ce n’est pas “unitaire”, c’est “haineux” que de… dire la vérité. Comme il ne faut surtout pas dire qu’une candidature “communiste” présidentielle qui s’accompagne d’une allégeance du PCF aux listes régionales du PS et d’EELV (c’est-à-dire à des euro-régionalistes mortellement opposés à la République une et indivisible !), ne peut être qu’un faux semblant.

Et là, il ne faut surtout pas s’étonner que la diabolisation de Mélenchon, qui ne sert qu’à crucifier publiquement le PRCF, cesse brusquement de la part de nos imprécateurs: en effet, la plupart du temps, le PS, EELV, le PCF et LFI seront sur les mêmes listes, la lutte des places ayant manifestement plus de charmes pour certains que la lutte des classes et la défense de la République une et indivisible ! 

Question: étant donné la perte de sang-froid manifeste dont témoignent ces critiques pulsionnelles de notre critique FACTUELLE des errements grossiers du PCF, un dialogue reste-t-il possible entre marxistes soucieux de faire renaître un vrai PC en France, ce qui nécessite a minima de démasquer ses contrefacteurs ? Ou bien doit-il être entendu d’avance que, du moment qu’un dirigeant du PCF parle, même quand il tient des propos scandaleux qui valorisent le chef de file de l’impérialisme mondial, qui humilient la langue française pour faire “young” et qui répandent en permanence le mensonge social-impérialiste avéré de la “réorientation progressiste de l’UE”, cela devient aussitôt pain béni . Dès lors qu’il ruisselle des lèvres d’un fringant dirigeant archi-muté du PCF, un déluge d’énormités deviendrait-il alors magiquement parole d’évangile ?