"Carton-pâte"- Par Floréal, PRCF

M. Ian Brossat vient de qualifier Macron et sa candidate, Mme Loiseau, chef de file LAREM aux européennes, de « rempart en carton-pâte » contre le fascisme. On apprend en effet que lorsqu’elle était étudiante à Sciences po, Mme Loiseau – qui ne « savait pas » que le GUD était fasciste… – s’est présentée sur une liste d’extrême droite.

Bien entendu, M. Brossat aurait pu donner cent arguments bien plus forts encore pour montrer que le gouvernement de LAREM, avec sa répression sanglante des Gilets jaunes, ses milliers d’arrestations préventives de manifestants, ses lois liberticides à répétition, est à la lutte antifasciste ce que le sieur Marc Dutrou fut jadis à la protection des orphelines…

Il est dommage que M. Brossat ait seulement « oublié » d’ajouter que, dès le soir du 1er tour, le secrétaire national du PCF se précipitait sur les micros pour appeler l’électorat de gauche à voter Macron au second tour. Pour « faire barrage à l’extrême droite »… Alors que chacun sait que, depuis des décennies, et notamment depuis les glauques années Mitterrand, la politique antinationale et antisociale des forces maastrichtiennes, dont Macron et son parti-godillot sont la version « modernisée », ne cesse de rabattre vers le parti lepéniste…

Encore un petit effort, cher Ian Brossat,  et vous finirez par piger que ce n’est pas en légitimant à longueur d’année la « construction » européenne, soi-disant « réorientable de l’intérieur », que l’on combat la fascisation qui est l’ombre brune portée de l’Empire européen en gestation. Pour stopper la fascisation, il vaudrait bien mieux exiger la démission de Macron sans oublier chemin faisant de délégitimer cette UE mortifère qui creuse le lit des régressions sociales et des plus cyniques nostalgiques du fascisme.

Ce que saisissent intuitivement bien mieux que le PCF actuel, qui a cessé depuis longtemps hélas d’être l’ « avant-garde de la classe ouvrière », l’écrasante majorité des électeurs ouvriers et employés qui, en France et en Europe, s’apprêtent sans complexe à dire M…. à l’UE en boycottant résolument les européennes.