Les anti-vœux du président des riches – par Floreal

Par Floréal

Enrobant son discours foncièrement antisocial et antinational de références grandiloquentes à l’unité nationale et à la solidarité sociale, n’en a pas moins clairement annoncé les prochaines étapes de son programme de destruction des acquis sociaux et de subordination de la France à la prétendue souveraineté européenne sous hégémonie allemande.

Pas un mot pour les milliers de travailleurs, ouvriers de PSA, salariés de la Souterraine, cheminots dont le métier est systématiquement déstabilisé en raison des contre-réformes et autres ordonnances commanditées par le MEDEF et par les eurocrates à son service. Pas un mot sur les lourdes augmentations des tarifs du gaz, des autoroutes, de la CSG, des timbres et de l’essence. Ni sur le blocage de fait des salaires dans le public et le privé pendant que les dividendes et les baisses d’impôt pour les riches battent des records.

Notre peuple doit apprendre à voir clair sur de tels voeux répugnants d’hypocrisie. Plus que jamais pour 2018, ne comptons que sur la seule “renaissance française” qui vaille, celle de l’esprit révolutionnaire qui fit la vraie grandeur de notre pays.


Les vœux télévisés de Macron ? boycottés par les français

Battant en réalité des records d’impopularité, il n’y a guère que les journalistes des médias du système pour vanter les mérites de l’occupant de l’Élysée, président des ultra-riches. Et au-delà des sondages – réalisés par des sociétés bien souvent liées aux multinationales des milliardaires dont Macron est l’exécutant – les chiffres d’audience télévisée démontrent l’opposition des français à la politique de Macron : c’est au sens figuré que les français tourne le dos à l’ex-banquier de Rothschild.

En décembre dernier, l’interview ultra-complaisante de Macron par Laurent Delahousse n’avait rassemblé que 5,73 millions de téléspectateurs sur France 2, près de moitié moins que sa première interview officielle en octobre dernier (9,5 millions). Les vœux du 31 décembre 2017 , un discours de 18 minutes de Macron  malgré leur retransmission par les principales chaînes de télévisions (TF1, France Télévision, M6, BFM TV, CNews,LCI, France Info…) n’ont été regardés, d’après les chiffres divulgués par Ozaap, que par 11 millions de téléspectateurs. Bien moins que les premiers vœux du président Hollande en 2012, et près de 20% de moins que ceux de Sarkozy précédemment.