À propos du néo-communisme “boccarien” – Par Floréal, PRCF

M. FREDERIC BOCCARA BOULEVERSE LE MARXISME…

LE NÉO-COMMUNISME “BOCCARIEN”, TEL UN COUTEAU SANS MANCHE DONT ON A JETÉ LA LAME – Par Floréal, PRCF.

Dans la lignée de feu Paul Boccara – qui était bien mieux inspiré quand, “marxiste orthodoxe”, il analysait brillamment le “capitalisme monopoliste d’État” (années 1960/1970) -, M. Frédéric Boccara vient de proposer à la “nouvelle direction marxiste” (???) du PCF un “communisme de notre temps” clés en main: sous sa plume, cela prend la forme d’une “sécurité emploi-formation” sans révolution socialiste, sans dictature du prolétariat, sans des moyens de production, sans planification nationale et… sans sortie de l’Europe supranationale.

Plus fort que l’Enchanteur Merlin, Majax et Harry Potter, le Boccara Junior!

Antoine Saint-Just, qui était un révolutionnaire sérieux, disait pour sa part que

ceux qui veulent une révolution sans révolution n’ont fait que se préparer un tombeau“. 

Saint Just

À notre époque plus policée, ceux qui rêvent les yeux ouverts d’un néo-communisme sans révolution populaire, sans brutal pouvoir ouvrier, sans discourtoise expropriation capitaliste et sans parti d’avant-garde, et surtout, surtout, sans odieux et “nationaliste” Frexit progressiste, tout cela dans le cadre d’une jolie (et impossible!) Europe “sociale, démocratique et pacifique”, ne risquent plus guère qu’une chose – heureusement pour eux, sinon pour la résistance idéologique aux billevesées réformistes: 

le RIDICULE.

4 Commentaires de lecteur “À propos du néo-communisme “boccarien” – Par Floréal, PRCF