2e tour de la Présidentielle : déclaration du Secrétariat Politique national du PRCF – 27 avril 2017

LE SECOND TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE OFFRE AUX ÉLECTEURS UNE « ALTERNATIVE » DANGEREUSE ET TOTALEMENT PIÉGÉE.

Logo PRCF

D’un côté, une candidature xénophobe porteuse d’un slogan, « la France en ordre ! », qui radicalise la logique de fascisation qu’ont mise en place
les gouvernements maastrichtiens successifs à coups de lois liberticides et d’Etat policier. Les ouvriers, les démocrates, et encore moins les patriotes républicains qui ont à cœur l’honneur du pays des Lumières, des Sans Culotte, du Front populaire antifasciste et du CNR ont tout à craindre de ce qui divise le monde du travail, qui vomit le syndicalisme de classe et qui conduirait inévitablement à la guerre civile intercommunautaire en France. Un parti qui, rappelons-le, fut fondé par des héritiers non repentis du Troisième Reich, de Vichy et de l’OAS.

De l’autre côté, on a un pur produit du marketing politique, un banquier formaté par le capital financier, porté par la Bourse, par le MEDEF et ses relais de la CFDT, par Bruxelles, Merkel et l’Europe atlantique. En fait d’ « antifascisme », ce partisan déclaré du tout-anglais, du TAFTA et de l’américanisation de la vie publique, ce casseur du ferroviaire parfaitement indifférent aux questions de pollution routière, n’apportera que l’ubérisation du travail, le dépeçage des services publics, des statuts, des conventions de branche et de la protection sociale, le saccage des indemnités chômage, que la fin des retraites par répartition. Avec, en prime, le « saut fédéral » européen (que les Français ont pourtant refusé en 2005) et l’accompagnement à haut risque des agressions impérialistes tous azimuts de Trump, de la Syrie à la Corée en passant par l’Ukraine.

Loin d’instaurer un débat « clair », comme le prétendent les deux candidats, en cela complices, entre le « patriotisme » et le « progressisme mondialiste », le second tour Le PEN/ dessine deux voies réactionnaires différentes, mais finalement convergentes, pour détruire le pays et ses acquis : non pas le « patriotisme », mais le nationalisme xénophobe, non pas l’internationalisme, mais l’euro-mondialisme de la Finance. Il s’agit des deux mâchoires d’un même étau par lequel le grand capital entend broyer le peuple entre la destruction fasciste de la République et l’arasement euro-atlantique de la nation, dans le but de bloquer l’alternative antifasciste, patriotique, populaire, écologique et internationaliste. C’est pourquoi le PRCF appelle : 

  • A opposer à Le PEN et à MACRON l’alliance progressiste du drapeau tricolore et du drapeau rouge, de la Marseillaise et de l’Internationale, de la nation républicaine et de la classe ouvrière luttant pour le . Notre projet, dont le terme est le Socialisme pour la France, est l’appel du programme du CNR « Les Jours heureux » à « mettre le monde du travail au cœur de la vie nationale ».
  • A militer pour faire baisser les voix ouvrières et républicaines égarées sur le FN en diffusant des dizaines de milliers de tracts à l’entrée des usines et dans les quartiers populaires.
  • délégitimer au maximum ce vote piégéet ses effets mortifères en pratiquant l’abstention citoyenne, en votant blanc, en glissant un bulletin rouge dans l’urne ou en réutilisant un bulletin JLM au second tour.

Le PRCF n’en condamne qu’avec plus de colère le communiqué de , parlant au nom des communistes et des antifascistes et les appelant à voler au secours de Macron : comme si l’on pouvait combattre le poison de la fascisation xénophobe en soutenant les empoisonneurs maastrichtiens de la vie nationale !

Le PRCF appelle les communistes, les syndicalistes de classe, les antifascistes, à se rendre en masse aux manifestations du 1er MAI, non seulement pour y combattre le FN et les contre-réformes de Hollande, de MACRON, du MEDEF et des LR, mais pour construire dès maintenant la résistance aux ordonnances prévues par MACRON et qui visent notamment, dès l’été, à aggraver au maximum la LOI TRAVAIL. Face aux jumeaux inversés du nationalisme fascisant et du supranationalisme oligarchique, que ce 1er Mai 2017 qui coïncide avec le 100ème anniversaire du processus révolutionnaire russe, aide les communistes et les travailleurs à se réapproprier au présent le mot d’ordre de Lénine et de l’Internationale communiste : « prolétaires de tous les pays, peuples opprimés du monde, unissez-vous ! ».  

 

6 Commentaires de lecteur “2e tour de la Présidentielle : déclaration du Secrétariat Politique national du PRCF – 27 avril 2017

  1. Pierre
    30 avril 2017 at 12:24

    Une question, une seule. Quel est incontestablement le candidat du capital financier national et mondial? Le Pen? Macron? Pourquoi?

    Urgent d’en revenir aux analyses de la IIIe IC, à la définition dite de Dimitrov (en en saisissant l’essence et en l’adaptant aux conditions concrètes de notre époque) faute de quoi on ne peut que tomber dans tous les pièges tendus par les classes dominantes, leurs partis et leurs medias.

    Ce qui importe c’est l’établissement d’un lien direct entre le fascisme (réel) en tant qu’idéologie et le pouvoir du capital financier. Et non des leurres et des fantasmes qu’il sera utile d’analyser dans un second temps.

    1. alain harrison
      1 mai 2017 at 21:03

      Bonjour Pierre.

      Pourriez dire en quelque mot la définition dite de Dimitrov ?
      Vous avez raison, il faut établir les liens entre le fascisme et la finance.
      Un exemple de leurres et/ou fantasmes, svp.

      Tant de choses à démontrer, à dénoncer…..mais sans démontrer que des solutions existent et qu’il n’y a d’autres voies que l’action (pro-activité) globale: progressive (rien ne peut être fait en un seul moment), systématique (les priorités à mettre en place), donc un agenda qui doit avoir une certaine souplesse (les priorités du moment), ici la question du deuxième tour (?).
      Un agenda s’étend sur le court terme, le moyen et le long ( disons 5 à 10 ans !) qui marque les différents phases, ici de la mise en place de la Révolution, de l’agenda politique.
      La Révolution ne peut se faire sans la participation du Peuple, et ceci que ce soit à court ou à très long terme (15-25 ans ?).
      Donc développer l’organisation du mouvement travailleur citoyenne durable. Et le temps partagé……….
      Il faut être capable de prévoir, avoir plusieurs scénarios.

      Il faut concevoir la structure souple et durable du mouvement citoyenne travailleur et en discuter avec.
      Il faut un programme, ceci est évident, savoir articuler les priorités et leur relation de renforcement ou d’affaiblissement.

      La gauche est dans un momentum, et des événements feront en sorte de son épanouissement ou non, selon les réponses de la gauche à ces événements . Dans une attitude réactive ou pro-active !

      Mais il y a une chose qui est la priorité des priorités, faire le travail de base de l’organisation du mouvement citoyenne travailleur auprès de la population, sans répit……………
      C’est le mouvement qui fera la Révolution. Ce qui veut dire que les portes paroles sont les facilitateurs à ce mouvement.

      Il y a un momentum, et tellement d’expertises et d’erreurs pour apprendre. La gauche est en meilleure position ?

  2. alain harrison
    30 avril 2017 at 19:06

    Bonjour.

    En comptant les votes potentiels pour JLM, la gauche a gagné le premier tour.

    JLM: 19.58

    Hamon: 6.36
    Lasalle: 1.21
    Poutou: 1.09
    Arthaud: 0.64

    total: 28.88

    Plus que Fillion (20.01), que Macron (24.1 + 0.18 Cheminade ? = 24.28), que Le Pen (21.3 + 4.7 ND-A + 0.92 Asselineau-FREXIT= 26.92 ).

    Pour le deuxième tour.
    Pour Le Pen et Nicolas Dupont-Agnan, le rapprochement est fait.
    Fillion est hors jeu.
    Pour Macron, qui le rejoindra & Les électeurs de Fillion ?

    Gauche:
    Pour le vote blanc: 28.88 %

    Dans le reste de la population, combien annuleront leur vote ou s’abstiendront ?

    Ne pas avaliser cette présidentielle, et ne pas tomber dans le piège de l’Indignité.

    La stratégie n’est plus politique mais de la dignité humaine. Laissons l’opprobre à ceux qui penchent pour la droite financière et la monté du fascisme par la bande. Peut-on faire le rapprochement symbolique avec Vichy ?

    1. alain harrison
      1 mai 2017 at 20:35

      Bonjour.
      Certains parlent du communisme du XXI è siècle, le communisme Humanisme.
      Alors quelle est la meilleure stratégie pour le deuxième tour ?
      L’Humain d’Abord, est-ce que Macron-Le Pen oseront le récupéré ?
      La droite est prompte à promettre, mais comme elle a le défaut de ses qualités, la droite est prompte à son contraire. Sa vraie nature quoi.
      Ne pas avaliser ce 2è tour ?!

  3. le.Ché
    1 mai 2017 at 10:28

    Tout à fait d’accord avec votre analyse, c’est pourquoi je voterai carton rouge à Macron et à Le Pen, je suis également très déçu du comportement de Pierre Laurent du PCF et de Martinez de la CGT qui appelle dans le même sens que Pierre Laurent. Ces deux personnes ne semblent pas contient-es de qui est Macron, je tiens à préciser que Macron est le candidat du capitalisme mondialisé et qu’il veut en finir avec la sécurité sociale, les retraites par répartition et avec le statut des fonctionnaires. Voilà qui est vraiment Macron, sont programme est pire que celui de M.L.P.

  4. alain harrison
    4 mai 2017 at 21:10

    Et dire qu’il y avait une bonne volonté pour la construction de l’union Européenne de la part des Peuples au lendemain de la dernière guerre (la première Mondialisation, et c’était celle de la guerre), et pour la Paix. Mais le néo-libéralisme a vite fait d’en fabriquer une pour la finance. Rien à voir avec une UE des Peuples en paix, partageant l’espace européen en justice, en coopération et en solidarité.
    Mais en justice de quoi ?
    Mais en coopération de quoi ?
    Mais en solidarité de quoi ?

    Ces question ont trouvé une réponse aujourd’hui, n’est-ce pas !

    Voilà qui peut venir alimenter le réveil des Peuples ?!

    Il est temps de penser à une Fête de l’humanité du Réveil.

    D’inviter les partis de gauche et progressiste des autres pays de faire leur propre Fête de l’Humanité.

    À la même date ?

    Après tout ce mot, Humanité, n’est-il pas le mot le plus rassembleur, que toutes les gauches devraient mettre de l’avant, pour combattre ce système financier devenu la principale barrière à l’émancipation de toute l’humanité, par sa façon de procéder.

    Créez notre terre fondamentale et avancez.

    Ne plus avaliser les choses de la droite financière. Et le second tour, envoyez un message fort : le VOTE BLANC MASSIF. Montrez que la gauche, et “progressiste”, existe.