Il ne faut pas croire les capitalistes ! par Floréal

MM. , et Cie avaient juré que la privatisation de serait synonyme de mieux disant culturel et de respect de la langue française. Même Léotard, le ministre qui organisa la privatisation, est forcé de reconnaître que les de Bouygues ont grossièrement menti.
Dans les années 90, le gouvernement Jospin à participation PCF jurait que la privatisation de France Télécom et d’Air France permettrait de sauver ces fleurons industriels et de développer l’emploi. Tout commentaire serait cruellement superflu…
Aujourd’hui, les défenseurs de la prétendent, avec le renfort jaunâtre de la CFDT,  que ce détricotage programmé des conventions collectives constituerait un progrès social. Et il y a encore quelques salariés pour le croire. C’est un acquis de civilisation non moins important que le doute méthodique de Descartes que sauf cas très exceptionnel, IL NE FAUT PAS CROIRE LES CAPITALISTES !