Présidentielle malienne : renforcer le parti SADI et son candidat, le Dr Oumar MARIKO, c’est bon pour les peuples malien… et français !

 

Infatigable défenseur de l’indépendance du , du peuple malien victime des dirigeants maliens corrompus et de la politique néo-coloniale de la France, le Dr Oumar MARIKO, président du , (Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance) est à nouveau candidat pour porter les couleurs du parti à la présidentielle du 29 juillet 2018.

Le PRCF est en relation avec le Docteur Oumar MARIKO depuis de nombreuses années. Lorsqu’il fut emprisonné en  février 2013, nous étions intervenus pour exiger des autorités maliennes qu’elles le libèrent immédiatement et que les autorités françaises, exerçant l’influence que l’on sait, interviennent sans tarder dans ce sens.

En 2017, Oumar MARIKO a participé au débat internationaliste sur le stand du PRCF à la fête de l’Huma … 

ainsi qu’au meeting organisé le 4 novembre, à l’occasion du centenaire de la Révolution d’Octobre.

Nous savons que dans les élections au MALI comme dans d’autres pays africains, les hommes politiques corrompus n’hésitent pas, pour rester au pouvoir, à organiser la fraude à grande échelle et à soudoyer des électeurs pauvres en leur donnant un peu d’argent pour qu’ils votent pour le candidat représentant les intérêts de la bourgeoisie et des multinationales qui exploitent, à leur profit et au détriment du peuple, les nombreuses ressources de ce pays.

Le PRCF est aux côtés du Dr Oumar MARIKO qui œuvre sans répit pour alerter ses compatriotes sur la nécessité de lutter pour libérer le MALI de l’emprise néocoloniale de la France capitaliste, pour renforcer la solidarité des peuples malien et français, et pour rendre au Mali son indépendance politique et économique.

 

 

Nous souhaitons au Dr MARIKO, homme de progrès compétent, patriote, fraternel et désintéressé, de gagner l’élection présidentielle, car son élection serait pour les peuples malien et français, une avancée et un encouragement formidables.

 

Dans cette vidéo, Oumar Mariko parle de la situation au Mali et de ses propositions aux Maliens comme candidat à l’élection présidentielle 2018.

 

Un article d’Alpha Sidiki SANGARE, publié sur www.maliweb.netrappelle qu’Oumar MARIKO a toujours été et reste toujours le combattant pour les causes nobles, patriotiques.

Source : https://www.maliweb.net/politique/presidentielle-de-2018-le-parti-sadi-investit-oumar-mariko-candidat-du-changement-2759920.html

« … Prenant la parole, le candidat Oumar Mariko a remercié les militantes, militants et responsables du Comité central du Parti SADI pour le choix porté sur sa modeste personne en vue d’être le porte-étendard de sa formation politique à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Il a invité toutes les militantes et tous les militants à s’investir pleinement et entièrement pour assurer la victoire au parti dès le premier tour.

Il n’y a pas là un vœu pieux pour qui connaît le passé de l’homme. Oumar MARIKO n’est plus à présenter en République du MALI. Il a toujours été et reste toujours le combattant pour les causes nobles, patriotiques.

Depuis la chute de Moussa Traoré, le 26 mars 1991, Dr Oumar Mariko s’est toujours montré constant non seulement dans les propos mais aussi et surtout dans les actes qu’il a posés. Il n’est pas exagéré de dire que l’homme a toujours été et reste débout sur tous les fronts de combat du peuple malien pour la liberté, la justice et l’équité entre tous les citoyens.

Combattant de la liberté et de la justice sociale, il a toujours été et reste au côté des plus démunis dans leur lutte contre les brigands, les déprédateurs du tissu socio-économique national. Est-il besoin de dire qu’à l’Assemblée nationale, contre vents et marées, l’honorable député de Kolondiéba a toujours défendu avec véhémence la cause de ses électeurs et donc du peuple malien dans son ensemble. Les interpellations  de ministres de la troisième République ne sont pas passées inaperçues. La plus poignante fut les flèches qu’il a lancées à l’adresse de l’ancien ministre feu Sada Samaké. Face à celui-ci, le monde entier a compris que l’honorable MARIKO est à la recherche inconditionnelle de la vérité.

Oumar MARIKO reste l’ultime recours de tous les sans voix du Mali. Par rapport à la problématique de la rébellion, l’honorable MARIKO a toujours prêché le dialogue inter-malien parce que convaincu que personne ne viendra faire le MALI à la place des Maliens.

Pour MARIKO, ce sont les soldats maliens qui doivent défendre l’intégrité  du territoire national au lieu d’inviter les forces d’occupation françaises sur la terre de nos ancêtres.

A lire attentivement, dans les prises de position de l’honorable, l’on ne peut pas ne pas se rendre à l’évidence que la FRANCE fait partie du problème malien et non de sa solution.

Aussi, il a toujours pensé que le MALI a de vrais amis comme la Russie, la Chine, Cuba, le Venezuela.  Pour lui, l’on ne peut résoudre la problématique de la rébellion en comptant sur les puissances occidentales qui l’ont forgée de toute pièce.

En choisissant Oumar MARIKO pour porter les couleurs du Parti SADI, les militantes, les militants et les responsables du parti ont fait montre d’une confiance renouvelée en l’homme.

On peut ne pas aimer Dr Oumar Mariko, mais force est de reconnaître sa constance dans la défense des intérêts supérieurs du peuple malien. Si  les Maliens veulent que leur souffrance soit classée dans les calendes grecques, ils doivent se lever comme un seul homme pour porter haut le flambeau de la lutte héroïque que l’homme n’a cessé de livrer d’abord pour la chute de Moussa Traoré mais pour la meilleure santé de la démocratie malienne et sa ferme opposition à toute forme de délinquance financière ».

Alpha Sidiki SANGARE

 

Propositions du candidat Oumar MARIKO

Source : https://www.maliweb.net/politique/presidentielle-2018-oumar-mariko-donne-le-coup-denvoi-de-sa-campagne-a-bougouni-2766960.html

… Lors du lancement de sa campagne à Bougouni, Oumar MARIKO a présenté la délégation qui l’accompagnait avant de décliner son projet de société. Le soulagement des agriculteurs, éleveurs, commerçants, artisans, transporteurs, des femmes et la lutte contre l’accaparement des terres figurent dans les priorités de son programme de société. Il dénonce aussi la mauvaise gouvernance et incrimine la mauvaise gestion des autorités actuelles.

Le Dr Oumar Mariko envisage aussi, une fois élu à la tête de l’Etat, de réviser l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger (pourparlers entamés à Alger entre le Gouvernement du Mali et les « groupes armés »). Il a également promis de restaurer l’autorité de l’Etat et d’œuvrer pour la paix, l’unité nationale et la quiétude dans toutes les localités du pays. Par ailleurs, le candidat de SADI s’est engagé au renforcement du pouvoir des 12.000 chefs de village et à leur accorder un salaire mensuel de 100.000 francs CFA.

Une autre mesure phare du candidat sera de reverser les 15.000 enseignants communautaires dans la Fonction publique de l’Etat et d’enseigner l’écriture «N’Ko». Enfin, il s’est engagé à réduire drastiquement la redevance eau et à interdire les organismes génétiquement modifiés (OGM), nationaliser l’usine HUICOMA (géant de la transformation des  cultures oléagineuses au Mali), les Chemins de fer et à remédier à la situation politique et sécuritaire de notre pays en un an.”