Précarité, chômage, mal-logement…

jrcf

La jeunesse n’est pas épargnée par tous ces fléau.

Après trois ans d’études, plus d’un jeune sur cinq est au chômage, ce qui représente 22% des moins de 25 ans. En général, c’est 22,7% des jeunes de France qui sont sans emplois. On ne compte même pas ceux qui ne sont pas inscrits à Pôle Emploi…

Ceux qui sortent sans diplômes du cursus scolaire sont évidemment les plus touchés par la . C’est presque la moitié des “sans diplômes” qui se retrouvent sans emplois.

Les “stages” en entreprise ne sont, qu’en grande majorité, plus qu’une façon pour le patronat de contourner le Droit du Travail, afin d’obtenir une main d’œuvre gratuite disponible et motivé, puisque seulement 38% de ces stages sont formateurs et rémunérés.

UMP, PS, FN ne cherchent qu’à profiter de cette situation pour continuer de nous faire croire que le futur est dans l’exploitation des uns par les autres, dans l’individualisme primaire pour décrocher le moindre emploi et dans la division entre ceux qui ne seraient que des “profiteurs” et ceux qui se feraient “voler leur pain”…
Face à la destruction des acquis sociaux, face à la précarité et au , l’heure n’est pas à la xénophobie, au racisme ou à la division des travailleurs, encore moins chez la , mais à l’unité dans l’action, pour la défense des droits de chacun.

La appelle tous les jeunes au rassemblement ! Ce n’est que par la relance des grands mouvements lycéens et étudiants pour la défense des droits de tous, pour la défense des services publics et notamment de l’éducation nationale malmenée, que nous feront bouger les choses !

JRCF Orga