Pôle Position : santé, HongKong… par Georges Gastaud

Par G. Gastaud, porte-parole du PRCF, 16 août 2019

Depuis cinq mois, les médecins urgentistes et les personnels hospitaliers se battent pour sauver un service public essentiel à la des français. Il va de soi que le Prcf est totalement de leur côté face aux casseurs de l’UE, du MEDEF et à leurs serviles exécutants, les Macron et autre Agnès Buzyn: le principal souci de ces commis du capital étant de réduire les dépenses publiques utiles à la population pour tenir à tout prix les critères de Maastricht (indispensables à la survie de la zone euromark), réduire l’impôt des riches et élever la rentabilité des capitaux…

Le fait que ce mouvement de lutte ne se soit pas arrêté en août témoigne, comme la présence obstinée de gilets jaunes en de nombreux ronds points de France, de la difficulté de Macron et de son gouvernement minoritaire à étouffer la conflictualite sociale dans notre vieux pays frondeur…

Le moment ou jamais pour les militants du Prcf d’aller à l’entrée des hôpitaux apporter l’éclairage politique indispensable aux usagers et aux personnels en lutte…

Les mêmes médiacrates qui furent si « compréhensifs » quand il s’agissait de justifier les violences policières à l’encontre des Gilets jaunes (régulièrement traités d’insurgés, éborgnés et mutilés…), trouvent tout naturel que les insurgés hongkongais dits “pro-démocratie” bloquent un aéroport international, qu’ils envahissent le Parlement local, qu’ils frappent des policiers et qu’ils arborent le drapeau néocolonial de l’ex-colonie britannique… Quoi de plus normal aussi que leurs chefs de file soient photographiés (à leur insu) à côté du responsable politique étatsunien au consulat de

Quant à Macron, il a chaleureusement soutenu le fascisant gouvernement espagnol de Rajoy quand ce dernier a envoyé les forces spéciales frapper les électeurs indépendantistes catalans se rendant aux urnes… Mais dès qu’il s’agit de créer des difficultés à cette République populaire de Chine que Donald Trump a déclarée son “ennemi stratégique”, dès qu’il s’agit d’encourager la sécession de Hongkong, de Macao, du Tibet, du territoire ouigour, quitte à provoquer la guerre civile dans le pays le plus peuplé du monde, les sirènes du belliqueux ordre euro-atlantique mondial hurlent sans discontinuer.

Eh bien, nous, militants franchement communistes et 100% antifascistes, nous ne hurlerons jamais avec elles. Car jamais, on l’a vu en Ukraine, les impérialistes occidentaux et leurs protégés locaux des classes privilégiées n’ont apporté aux peuples autre chose que la fascisation, l’ingérence étrangère et le risque de mondialisation des guerres impérialistes.

La démocratie, la souveraineté des peuples ne se construisent pas AVEC l’impérialisme, avec les Trump, Merkel, Macron et autre Shinzo Abé, mais CONTRE eux.

Et sous l’égide des travailleurs de chaque pays luttant contre l’exploitation capitaliste avec l’aide des communistes.