Ce 5 décembre 2021, s’appuyant sur les moyens financiers considérables mis à sa disposition par les milliardaires et avec les soutiens de leurs médias, tout particulièrement ceux de Boloré, Eric Zemmour condamné multirécidiviste pour racisme prétendait tenir un premier meeting de campagne présidentielle à Paris. Une contre manifestation à l’initiative des syndicats CGT et Solidaires de Paris et d’un groupe antifasciste de jeunesse a immédiatement été lancée, soutenue par les jeunes communistes des JRCF et le PRCF. Sous la pression, le meeting ne se teindra pas à Paris. Zemmour a fui Bercy pour aller en Banlieue dans un secteur moins accessible celui du centre des expositions de Villepinte. Décision a été prise de maintenir le défilé partant à 13 heures de Barbès pour La Villette, ont annoncé les organisateurs jeudi 2 décembre. Si l’équipe de Zemmour prétend que c’est le nombre de réservations qui a motivé le déplacement de dernière minute, personne n’est dupe. En effet le nombre de réservations est avant tout du par le trollage lancée par la jeunesse sur les réseaux sociaux, réservant des places pour que la salle reste vide.

Les militants du PRCF et des JRCF, outre l’action de solidarité internationaliste aux cotés des camarades du KKE célébrant la commune de Paris, seront ce jour à Paris mobilisés et en nombre dans cette manifestation.

Alors que la primaire des LR souligne l’accélération de la fascisation (lire ici) avec une droitisation extrême et une collusion désormais décomplexée entre les LR et Zemmour incarnée par Ciotti mais que ne renie pas Pécresse, alors que la politique de Macron a démontrée chaque jour de ce quinquennat et du précédent ses inclinations fascisantes et alors que l’Union Européenne du Capital ne cesse de mettre la pression pour exploiter les travailleurs en divisant et opposant les peuples pour faire régner l’ordre totalitaire de la dictature de la classe capitaliste, alors qu’ensemble les Macron Le Pen Zemmour et leur comparses du PS et d’EELV affichent leur unité pour soutenir cette dictature de classe contre les travailleurs, plus que jamais l’heure doit être au tous ensemble dans la mobilisation antifasciste. C’est le sens de la campagne pour l’alternative rouge et tricolore emmenée par Fadi Kassem avec les communistes du PRCF, et c’est tout particulièrement le sens de l’appel à un comité de salut public antifasciste dont il portera l’initiative dans la manifestation (lire et diffuser le tract).

Jbc pour www.initative-communiste.fr

211125-Combattre extreme droite[5868]