A quelques jours du premier tour des législatives 2022, alors que la colère populaire est forte, que l’illégitimité du régime Macron exécuteur des basses oeuvres des ordres passés par la classe capitaliste via le MEDEF et son Union Européenne est puissante, et surtout alors que l’envie et le besoin de changement, de sortir de ce système capitaliste exterministe menaçant l’Humanité par son escalade guerrière impérialiste, son exploitation des travailleurs et son épuisement de la nature, il est indispensable à tout citoyen de bonne volonté de poser les bonnes questions. En un mot au delà des étiquettes politiques, d’exiger des garanties sur le contenu. C’est bien le sens de l’appel lancé par Fadi Kassem et Georges Gastaud pour le PRCF

Législatives premier tour : QUE FAIRE ?

C’est aussi le sens de la lettre ouverte que chacun peu adresser à son candidat PCF NUPES pour vérifier que l’usage de son bulletin de vote fera bien sens pour la paix, la démocratie et le progrès social.


 

Cher camarade

 

S’il est indéniable que l’accord électoral « NUPES » auquel vous participez peut porter l’espoir de larges franges de la population française, force est de constater qu’incluant le Parti socialiste (PS) et Europe-Ecologie Les Verts (EELV), il n’a pas de quoi rassurer tous ceux qui seraient sensibles à la question de la paix en Europe et dans le monde. Ces formations politiques, en effet, adoptent régulièrement des positions supranationales et bellicistes qui nous semblent bien éloignées des positions historiques, et parfois actuelles, du PCF.

 

Ainsi de la question de l’Union européenne (UE), pour laquelle ils professent un attachement quasi-inconditionnel, voire demandent davantage de fédéralisme, alors que celle-ci, arrimée à l’OTAN dirigée de facto par l’impérialisme états-unien, s’engage actuellement dans une fuite en avant vers une confrontation ouverte et potentiellement nucléaire avec la Russie (avant la Chine ?). Ils ont applaudi, et continuent d’applaudir des deux mains aux livraisons d’armes alimentant et prolongeant un conflit aux frontières de l’Europe, et contribuent à équiper des sections de l’armée ukrainiennes ouvertement nazies (Monsieur Bayou a ainsi assuré le 20 mai 2022 qu’élue, la « NUPES » continuerait ces livraisons), sans parler de la proportion de ces équipements qui se perdent pour finir dans on ne sait quelles mains.

Ils applaudissent aux sanctions inconsidérées qui, loin de sembler avoir un quelconque impact sur la Russie, montrent en revanche déjà leur résultat dans notre pays même ; ils applaudissent enfin aux projets de changement de régime à Moscou, dans la plus pure tradition de l’ingérence impérialiste. Si Vladimir Poutine ne peut évidemment pas être la tasse de thé de tout communiste sincère, il nous semble opportun de rappeler le mot de Karl Liebnecht, dont il paya de sa vie la justesse : « L’ennemi principal est dans ton propre pays ».

 

Qui plus est, les députés européens de ces deux partis ont voté la scélérate résolution du Parlement européen du 19 septembre 2019 qui assimile frauduleusement nazisme et communisme, minimisant ainsi consciemment le caractère criminel du premier et la contribution du second à la Victoire du 8 Mai 1945, et pavant la voie à une fascisation du continent qui, soyons-en sûrs, fera fi des génuflexions et relativisations du passé. Nous vous laissons le soin d ‘imaginer l’articulation qui peut se faire entre ce vote et les positions énumérées ci-dessus…

 

En conséquence, nous aimerions savoir, dans le cas où vous siégeriez à l’Assemblée nationale pour la prochaine législature, et que l’occasion s’en présentait :

– Voterez-vous de nouvelles livraisons d’armes à l’Ukraine ?

– Voterez-vous dans le sens du « saut fédéral européen » cher à Messieurs Macron et Scholz ?

– Voterez-vous dans le sens de la création d’un force militaire européenne, qui serait un terrible pas de plus vers la constitution d’un Empire européen belliciste et prioritairement anti-russe ?

 

 

Fraternellement,

Les militants du PRCF

202020529-lettreouvertedéputéPCF