Les JRCF condamnent la lâche agression d’une camarade des JC à Bobigny

jrcf logoLes JRCF condamnent la lâche contre une camarade des à Bobigny et expriment leur solidarité de combat avec leurs camarades des .

La de notre pays comme des pays de l’UE dénoncée par le et par les JRCF depuis longtemps, devient de plus en plus visible.

Sur fond d’ et d’anti-soviétisme officiellement distillé par l’UE, les bandes fascistes deviennent de plus en plus insolentes et multiplient les attaques contre les militants progressistes. La progression du Front “National” encourage ces brutes et l’Etat policier de Valls, si rapide pour matraquer à mort Rémi Fraisse, ne bouge pas le petit doigt pour mettre les fachos hors la loi.

JRCF antifaPlus fondamentalement, comment ne pas dénoncer aussi la responsabilité de l’UMP et du PS qui par leur politique créent les conditions sociales, politiques et idéologiques à cette fascisation. Comment ne pas regretter que le PCF, incapable de dénoncer la fascisation et berçant peuple d’illusions sur la possibilité de transformer la dictature européenne du capital en « Europe sociale », est impuissant à organiser une riposte populaire à la fascisation comme au fascisme. Comment ne pas dénoncer les médias qui, des télés au Monde en passant par Libé ou le Figaro, criminalisent chaque jour le communisme, osant confondre le communisme au fascisme et l’URSS de Stalingrad à l’Allemagne nazie.

C’est le “ventre fécond” du fascisme c’est à dire le capitalisme qu’il faut combattre ici et partout. En Ukraine alors que les nazis de Maïdan exercent leur terreur, appuyés par l’UE, l’OTAN et les États-Unis, et que les antifascistes ripostent, qu’entendons-nous sur les ondes sinon la dénonciation propagandiste… des anti-fascistes?! En Grèce quel sera le résultat des pressions indécentes de la Troïka sur la Grèce sinon de renforcer les nazis de l’ Aube Dorée?

Les lois Macron-Hollande-Valls et les projets de la droite lepénisée servent la soupe au FN.

Les capitulations idéologiques du PGE s’ajoutent à cette situation difficile.

C’est pourquoi  les JRCF appellent aux côtés de leurs aînés du PRCF et des forces antifascistes, progressistes et patriotiques à manifester le 30 mai à Paris pour la sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme. Nous proposons aux JC de Bobigny de soutenir cette manifestation car le cœur de la fascisation est la construction de cette Europe supranationale, dictatoriale et guerrière qui alimente toutes les extrêmes droites en feignant de les combattre.

A Donetsk, à Athènes, à Bobigny…ils ne passeront pas !

Ne laissons pas la violence l’emporter sur l’intelligence collective ! Communiqué commun de la Fédération de Seine-Saint-Denis et du Conseil National du Emma, 20 ans, tabassée pour ses idées (MJCF)

Samedi 28 février, Emma, jeune communiste de Bobigny, a été violemment agressée, alors qu’elle rentrait à son domicile, par deux hommes qui l’avaient clairement identifiée comme militante communiste la menaçant, ainsi que tous les autres militants de “faire attention, les communistes ne sont plus seuls”.Dimanche, deux individus en voiture l’ont une nouvelle fois prise à parti, pour s’assurer qu’elle avait “retenu la leçon” avant de l’insulter.

Ce matin, c’est allé beaucoup trop loin. Notre camarade s’est fait tabassée à 7h du matin par trois individus cagoulés en bas de chez elle alors qu’elle partait pour une initiative politique. Motif ? Elle n’aurait pas dû parler ni déposer plainte.Ce qui s’est passé n’est pas acceptable c’est pourquoi les jeunes communistes de Bobigny-Drancy ont interpellés le Ministre de l’Intérieur et la Garde des sceaux par l’intermédiaire d’une lettre ouverte.

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, à lui aussi vivement réagit ce matin.

Nous déplorons et condamnons fermement ce climat de violence politique qui s’est installé, depuis quelques mois, dans certaines villes de Seine-Saint-Denis et plus particulièrement à Bobigny. Nous pensons à notre camarade, agressée parce que communiste. Ce n’est malheureusement pas la première fois que les jeunes communistes de Bobigny font face à ce genre de violences physiques, injures, menaces, intimidations, des méthodes de petits mafieux qui n’hésitent plus, pour conserver ou gagner le pouvoir, à passer aux actes.

Les jeunes communistes ne se laisseront jamais intimider par quelques individus aux pratiques fascistes qui empoisonnent le quotidien de nos quartiers et qui gangrènent la vie politique locale.

Etre jeune et communiste dérange donc à Bobigny. Lutte contre le racisme, pour la reconnaissance de l’Etat palestinien, pour l’emploi des jeunes, organisations de moments festifs, sportifs et d’éducation populaire, de débats, sont autant d’événements et de combats politiques qui semblent poser problème à certains. Mais qu’ils sachent une chose, rien ne pourra nous faire taire !

 

Emma, 20 ans, tabassée pour ses idées (MJCF)

NOUVELLE AGRESSION CONTRE UNE JEUNE MILITANTE COMMUNISTE DE 20 ANS A BOBIGNY !

Tôt ce matin, alors qu’elle sortait de chez elle, une jeune militante de 20 ans du PCF de Bobigny a été agressée. Trois hommes cagoulés l’attendaient en bas de son domicile.

Il s’en sont pris à elle physiquement en proférant des menaces directement liées à son engagement militant dans la ville et à la campagne des départementales. Cette agression fait suite à une série d’intimidations dont cette jeune fille est l’objet depuis plusieurs jours maintenant.

Pierre Laurent : “Le PCF ne se soumettra à aucune forme d’intimidation” 

“J’exprime toute ma solidarité et tout mon soutien à cette camarade. Je demande que les auteurs de ces agressions soient retrouvés le plus rapidement possible afin que soit mis fin à ces agissements inacceptables.

Cette agression n’est malheureusement pas la première du genre. Le climat politique s’est fortement dégradé depuis un certain temps à Bobigny, instrumentalisé par certains qui entendent instaurer un climat de terreur dans la ville et faire taire toute contestation.

Le PCF ne se soumettra à aucune forme d’intimidation et entend continuer et renforcer sa présence militante sur la ville dans l’intérêt des balbyniens et des balbyniennes. Les pouvoirs publics doivent prendre la mesure de la situation et agir en conséquence afin que les militants du PCF puissent mener sereinement cette campagne électorale et faire valoir un des droits démocratiques les plus élémentaires, celui de l’engagement politique. “

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,