La convergence des luttes pour stopper Macron : ça marche, la preuve par Marseille #StopMacron

Ce 14 avril le vieux port de débordait de monde de même que la Canebière. Près de 60 000 personnes d’après la CGT – un cortège dense et combatif mêlant travailleurs du public et du privé, jeunes et retraités, organisations et partis politiques et associations ainsi que les principaux syndicats se sont réunis, , en même temps et au même endroit pour faire converger leurs luttes pour stopper la casse du pays et des conquis sociaux par Macron UE MEDEF.

Une initiative prise par la CGT 13 et soutenue par une quinzaine d’organisations, syndicats et partis politiques. Par courrier, le PRCF 13 avait fait savoir à l’UD CGT son soutien à cette initiative. L’appel à la manifestation avait été lancé depuis une manifestation partant de la Gare Saint Charles quelques jours plus tôt.

En 2016, à autonome 2017 et en ce printemps 2018, le PRCF est de ceux qui soulignent combien une grande manifestation nationale, en démontrant par les actes que le tous ensemble et en même temps c’est la force du peuple, serait une formidable impulsion à la convergence des luttes et à la contre-offensive populaire pour stopper la guerre-éclair tout azimut lancée par le régime Macron à la solde l’Union Européenne, du MEDEF pour détruire la France des travailleurs.

Manifestation interpro à la gare de Marseille; Photo PRCF Marseille

La jeunesse, en tête de cortège tenait une banderole affichant le mot d’ordre sur toutes les lèvres, Grève Générale. Et les drapeaux rouges inondant le vieux port et la Canebière faisaient écho aux cris de Résistance de la foule.

Le PRCF mobilisé et à l’action

Une délégation du PRCF était présente à la manifestation. Après avoir diffusé plus de 4000 tracts à l’intersection entre la Canebière et la Rue de Rome pour appeler les Marseillais à rejoindre la mobilisation et défendre leurs droits, leurs emplois, leurs salaires, leurs services publics contre les privatisations et le dumping social impulsés par l’Union Européenne du Capital, la délégation du PRCF a tenu un point fixe pour saluer le défilé des organisations syndicales . S’il faut regretter que quelques rares sections de la manifestation – très fournie et dynamique en général au demeurant – n’avaient pas de slogan à l’image du camion sono PCF diffusant des chansons, ce n’était pas le cas de la grande majorité du cortège tout particulièrement de la CGT et de la France Insoumise. Les militants franchement communistes du PRCF ont participé à l’animation tout le long de la manifestation en proposant leurs slogans. Faisant le lien entre les différentes luttes en cours contre les europrivatisations (SNCF, Poste, EDF etc.) la sélection à l’université ou la casse du bac, l’euro austérité détruisant les retraites, les salaires, les statuts, les services publics et les directives européennes. Des slogans très bien reçus et repris par de nombreux manifestants.

Les militants communistes du PRCF ont ensuite pris place dans le cortège des organisations politiques, pour le tous ensemble et en même temps pour défiler jusqu’à la place Castelane derrière la banderole et avec les drapeaux du PRCF.

Une très belle journée de lutte et de rassemblement, d’unité d’action et de dialogue et d’échanges fraternels qui laisse augurer de belles perspectives politiques. Et ce d’autant plus que deux jeunes sympathisants ont rejoint le PRCF dans l’action et qu’en outre un camarade a profité de la manifestation pour prendre sa carte.

Un reportage de wwwww.initiative-communiste.fr

Laisser un commentaire