Jean Bonnet notre camarade, membre du comité central et responsable de l’ARC 93, nous a quitté.

, membre du Comité Central du PRCF et  responsable de l’ est décédé

Ses funérailles auront lieu à ce mardi 27 novembre à 11h30 au vieux cimetière de Livry Garan ( 71 rue de Vaujours)


C’est avec une immense tristesse, que nous venons d’apprendre le décès de notre ami et camarade Jean Bonnet.

Nous avions appris, il y a quelques mois déjà, qu’il avait fait une mauvaise chute.

Nous avons les uns et les autres communiqué téléphoniquement avec lui à de nombreuses reprises et nous étions tous en admiration devant le courage qu’il manifestait face à l’adversité.

Mais lorsqu’il nous a annoncé le retour à son domicile nous pensions, nous espérions, nous souhaitions de tout cœur,  qu’il allait complètement se remettre et que prochainement nous aurions tous la joie de le voir à nouveau parmi nous.

Comment ne serions-nous pas atterrés, en apprenant que celui qui était un des meilleurs parmi nous nous avait quittés à jamais.

Il faisait partie, comme l’écrit l’un de nous, de ces camarades dont l’enthousiasme et la disponibilité faisaient oublier leur âge.

Sa vie de militant a été bien remplie, il n’empêche qu’il est parti trop tôt.

Aussi loin que nous pouvons remonter dans l’histoire du PRCF (2004) et avant encore, quand nous nous appelions la , Jean (ancien membre du PCF, bien entendu, venu à la parce que franchement communiste) Jean, donc, a toujours été membre de la direction nationale et responsable de son ARC (Association pour la Renaissance Communiste), dans son département, la Seine-Saint-Denis.

Il était un vrai militant, comme il l’est normal pour tout membre de la direction, c’est vrai, mais nous tenons ici à le dire :

il représentait bien son ARC dans les réunions du Comité Central, il était aussi un membre actif de la commission nationale Luttes/Syndicalisme et envoyait, chaque semaine, l’Info Luttes rédigé par la commission à tous ses contacts syndicaux.

C’était un camarade d’une grande expérience (il avait eu des mandats locaux et syndicaux).

Il alliait à une grande fermeté sur les principes communistes, une très grande gentillesse et une modestie exemplaire.

Il était membre de la CGT et du FSC (Front Syndical de Classe).

Lui et son ARC étaient présents chaque année, avec leur stand PRCF, lors de la journée municipale des Associations, à Livry-Gargan où il était très estimé, bien au-delà des rangs du PRCF.

En vrai communiste qu’il était, il mettait en oeuvre le centralisme démocratique : depuis le terrain jusqu’à la direction nationale et inversement.

A toute la famille de Jean, à ses proches et amis, à tous les membres de l’ARC 93, le Comité Central du PRCF adresse ici ses condoléances bien sincères et l’assurance que nous ne l’oublierons pas et que nous demeurerons fidèles aux idéaux pour lesquels il a combattu.

Au nom de toute la Direction nationale,

adieu, cher camarade Jean!