Après avoir successivement viré l’emblème ouvrier et paysan de la manchette de l’Huma et de la carte d’adhérent, le PCF parachève doucereusement sa mutation symbolique en adoptant un nouveau logo devant lequel pose le nouveau secrétaire national, F. Roussel.
Certes, ce logo évoque approximativement une étoile rouge, symbole de l’URSS et de l’armée rouge victorieuse de Hitler. Mais ne s’agit-il pas d’une usurpation pure et simple puisque le Pcf a officiellement répudié Lénine le 7 novembre 2017 et que, dans le manifeste « identitaire » rallié par MM. Roussel, Laurent et Chassaigne au 38ème congrès, l’expérience née de la Révolution d’Octobre est qualifiée d' »échec » historique?
Quand on pense que la réorientation dite « identitaire » du Pcf n’aboutit même pas à rétablir les symboles historiques du grand Parti du Front populaire et de la Résistance, à savoir le drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau associé au drapeau tricolore, on se demande ce qu’il serait advenu si de francs mutants européistes l’avaient emporté au congrès. .. Douze étoiles apostoliques sur fond bleu marial, peut-être?
Pas plus qu’une femme n’est et n’est pas enceinte en même temps, un parti communiste n’est à demi révolutionnaire, un quart marxiste et à 100% pour la grotesque « réorientation de la BCE au profit des services publics » (!!!) que prônent en chœur MM. Roussel, Laurent et Chassaigne.
Alors que la colère prolétarienne gronde contre Macron et l’UE supranationale, alors que l’ultra-droite repart à l’offensive, l’heure n’est plus aux pirouettes politiciennes, aux logos équivoques et aux identités de surface. La nébuleuse « visée communiste » symbolisée par l’étoile rouge n’est que trompe-l’œil réformiste si on la coupe de la reconstruction plénière du parti de combat des travailleurs de la ville et de la campagne.
Plus que jamais, le PRCF tend la main aux militants qui veulent rester, devenir ou redevenir FRANCHEMENT communistes pour chasser Macron-Medef, marcher au Frexit progressiste, balayer l’extrême-droite, arrêter les préparatifs de guerre antirusse et remettre au cœur de la vie politique la perspective révolutionnaire du socialisme-communisme pour notre pays.

Par Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF