Comment BFN-TV et les médias font la campagne des Le Pen …

Si vous écoutez encore les radios et regarder la télévision, il n’a pu vous échapper que la médiacratie capitaliste ne fait même plus semblant. Non ils ne font même plus semblant de respecter un minimum de pluralisme sur les ondes, qui rappelons le appartiennent à tous. Y compris sur les chaines et radios du service public.

Oligarchie et Médiacratie, la pensée unique du capital

On ne peut pas ici, ne pas rappeler l’intense bourrage de crâne guerrier auquel sont soumis auditeurs et téléspectateurs qui voudrait s’informer sur la situation en Ukraine. Ils ne sauront rien des néo nazis qui sont au gouvernement putschiste de Kiev, des tentatives d’interdictions du KPU (PC d’Ukraine) et de la violente répression qui s’exercent à son encontre, des 4 millions de signatures rassemblées par ce même parti communiste pour un référendum sur l’UE qui aurait permis d’éviter les violences et l’implosion en cours de l’Ukraine. Non, la Russie, les communistes, ce sont les méchants, Euro-Maidan (au service des intérêts euro-atlantiques et poussés par l’ingérence américaine), c’est la liberté. Point à la ligne, circulez….

Mais ce n’est pas l’objet de cet article. L’objet de cet article est de mettre en exergue la façon dont le système médiatique organise la montée du Front National, ce parti du système qui est la garantie du système de maintenir son pouvoir la pseudo alternance entre droite complexée () et décomplexée (UMP) ou de pouvoir avoir recours à l’extrême droite pour diviser les travailleurs ou mater la révolte populaire.

Le FN progresse… surtout sur vos écran de télé, dans vos radios et vos journaux

Posez vous la question, vous qui avez pu constater les scores inquiétants du FN dans certaines villes aux dernières , posez vous la question de comprendre comment ce parti qui peine à constituer des listes, dont les militants sont quasi absents du terrain arrive à progresser aussi facilement. Posez vous également la question de la réalité de cette percée. Par exemple, le FN réussit il à devancer le Front de Gauche à ces ? Nous y reviendrons plus loin.

Le vient de rendre publique les décomptes des attribués aux différents mouvements politiques sur les médias audiovisuels du 10 février au 14 mars. En premier lieu, notons qu’il s’agit d’un simple système déclaratif. Et qu’il ne tiens bien sûr pas compte du des éditocrates, commentateurs et autres “journalistes” qui posent la problématique qui structure l’opinion publique en amont des « réponses » qu’apportent les politiques en vue…… En cette période de campagne municipale, les chaines d’infos en continu (BFM TV, I télé et LCI) ne compte donc que 4h30 de parole au totale sur leurs antennes respectives, quand France- Inter sur la même période déclare 3h…. TF1 elle annonce n’avoir donné la parole à personne…. On peut constater là le sérieux du contrôle exercé par le . Bref, passons. On se contentera donc de ces chiffres à la fiabilité toute relative.

« FRONT » DES MEDIAS ou MEDIAS du « Front » ?

Et ils sont édifiants. UMP, PS et FN concentrent près de 80 % du temps de parole tous médias confondus. Reste des miettes pour les autres. Qu’il est ironique de se souvenir que ce sont bien ces même journalistes qui critiquent le manque de pluralisme dans les pays dont les gouvernements ne leur plaisent pas. Les idées dominantes sont celles de la classe dominante. Dans le système capitaliste, seul le discours capitaliste à véritablement droit d’antenne.
Vous aurez bien sûr observé que malgré ses efforts, le PRCF n’a pas le droit à la moindre seconde de parole…. Que RSF, l’officine sur médiatisée de Ménard (passé entretemps au F.N.) réunisse 30 bien-pensants parisiens pour attaquer Cuba et toutes les télés sont là. Que le P.R.C.F. rassemble 600 personnes en plein Paris pour célébrer le 70ème anniversaire de Stalingrad et PAS UN SEUL MEDIA, PAS UN SEUL JOURNAL NATIONAL ne se déplace et n’en dit UN SEUL mot !

Nous avons rassemblé dans les trois graphiques suivants les chiffres de répartition du temps d’antenne sur les chaines de TV généralistes, d’information en continu, et sur les radios généralistes. Ces chiffres ne tiennent pas compte de la pondération par l’audience (audience de la chaine, période de diffusion) qui à n’en pas douter aggraverait encore le constat.

politique TV généraliste mars 2014politique TV continu mars 2014radios généralistes mars 2014Mais ce qui ressort d’une façon factuelle indéniable, c’est l’omniprésence médiatique du FN. Oui, le FN en parti du système a bien micros et plateaux de télé grand ouverts. Oui, il s’agit bien pour le système médiacratique d’organiser à grande échelle la promotion du FN. Le FN, c’est le verrou et la soupape de sécurité du système capitaliste et de la construction européenne en crise.

Pour être tout à fait juste, il est utile de distinguer les bons élèves, ceux qui versent dans la caricature la plus totale.

Et le podium revient de manière indéniable aux médias de M Weil, la radio RMC, et BFM-TV. Sur RMC, la parole donnée au politique c’est 32% au FN, 40% à l’UMP et 15% au PS. Sur BFM-TV, c’est 43% au FN et 15% et 18% pour le PS et l’UMP….On devrait plutôt parler de RFN et BFN-TV.

Mais le prétendu “service public” n’est pas en reste. France 3 donne ainsi 30% de son antenne au FN et 45% à l’UMP. Et RTL et Europe 1 lui donne près de 20% quand les partis de gauche (PG,PCF,NPA…) sont eux réduits à la portion congrue. Ne parlons même pas des forces franchement communistes et progressistes qui militent pour que la France sorte de l’U.E. et de l’euro, M’PEP, PRCF, Assises du communisme, sans parler des économistes Sapir, Lordon, Todd, Nikonoff, ils sont quasi-marginalisés : il faut faire croire aux gens qu’il n’y a que deux forces : les nationalistes réactionnaires anti-U.E. ou la « gauche » pro-U.E….

A ce compte là, on comprend bien que pour réaliser ses scores, le FN aura pas besoin de s’épuiser à tracter, à faire les marchés et coller des affiches. Le FN est en continu dans tous les bars tabac PMU, les taxis, les bus, avec vous dans les embouteillages, sous votre douche, à votre réveil….Et cela c’est sans compter les unes des hebdomadaires, du Monde et de Libération qui ne cessent de faire sa promotion sur tous les kiosques à journaux… sous couvert de faire semblant de le combattre. Et quand ce n’est pas le FN, c’est soit le PS, soit l’UMP…. C’est cela le pluralisme bourgeois : une forme de moins en moins insidieuse, de moins en moins rampante, de totalitarisme.

Comme dit la chanson, “la France à peur, tous les soirs à 20 heure”

La percée du FN aux municipales et la mise en scène médiatique

Il est indéniable que le FN réalise des scores très inquiétants dans un certain nombre de villes de notre pays. Il ne s’agit pas ici de le nier. Mais dimanche soir, la machine médiatique s’est employée à reprendre carrément les éléments de langage du discours FN, le posant en troisième force politique de France à l’issue de ces municipales. C’est tout simplement faux. Ce sont donc bien ceux qui font tout aussi semblant de pousser des cris d’orfraies devant le FN qu’ils font semblant de le combattre qui dans les faits font tout pour le favoriser.

municipales-2014D’abord, il faut constater les grandes difficultés du FN à présenter un grand nombre de listes. Il n’a pu présenter qu’environ 596 listes auprès de seulement 1/3 des électeurs, avec les pratiques que l’on connait d’ailleurs. Le FdG, dans l’état de division qui était le sien par la faute de la direction hollando-complaisante du PCF a lui réussi à présenter plus de 1000 listes…Mais qui en parle dans les médias? Rappelons que le FN existe pourtant depuis plus de 40 ans et dispose de moyens financiers considérables.

Ensuite, il faut regarder les résultats :

  • au premier tour des municipales, le FN a rassemblé près de 1,27 millions de Français, soit 2.85% des inscrits et 4.65% des exprimés. A comparer par exemple au 14% des inscrits de la dernière présidentielles. On est loin d’une franche “percée” qui plus est dans un contexte qui lui est pourtant particulièrement favorable : battage médiatique formidable, multiplications des scandales touchant le PS et l’UMP, division du FdG, et malheureusement absence d’une opposition de masse à gauche défendant la sortie de l’UE et de l’Euro par la gauche.
  • Le FN obtient 473 élus et une municipalité au premier tour. Le FdG en annonce 2000 et 67 villes. Bien évidemment vous n’en aurez pas entendu parler. Car au fond, l’autre grand gagnant de ce premier tour des municipales, c’est bien la gauche offensive. Il suffit de regarder du coté de Grenoble ou de Lyon. Il suffit de regarder les résultats dans les ceintures rouges des grandes agglomérations. Le grand enseignement du scrutin, c’est avant tout, c’est surtout, une fessée monumentale donnée au PS. Pour s’en convaincre, il suffit de constater que le total du score des listes traditionnellement étiquetées de gauche était de 39,24% en 2008, il est de 37,93% en . Mais les listes PS-Union de la Gauche reculent de 14,5% ! Au passage, on peut voir ici la preuve que le choix de la direction du PCF de se compromettre avec le PS partout où l’appareil a pu peser plus fort que la base militante n’était bien sûr pas celui du nombre d’élus. EELV perd d’ailleurs 20% de ses électeurs….
  • la droite ne progresse que de deux points.

Dans les faits, la réalité des résultats électoraux est bien loin du tableau dressé par nos médias. Ne soyons pas dupe de la manipulation qui consiste d’une part à tenter d’utiliser encore et toujours l’arme éculée du vote utile (le Secrétariat du PRCF a pu indiquer dans son communiqué d’entre deux tours des municipales la conduite la plus efficace à adopter face au FN selon les différentes situations), d’autre part à pousser en avant la fascisation du pays comme moyen de contenir la colère grandissante du peuple.

Contre les médias bourgeois, protester, se ré informer, se réarmer idéologiquement et moralement en soutenant les médias communistes du PRCF et en participant à leur effort de clarification.

Oui les médias du système servent le système. Rien de neuf dans ce constat. Alors quoi faire ?
D’abord protester. Auprès du CSA qui ne fait pas son travail (il n’est que de voir comment les « sages » payés pour appliquer la loi Toubon laissent les anglicismes envahir les ondes), auprès des courriers des lecteurs, en appelant lors des émissions de radio libres, en téléphonant systématiquement aux prétendues émisssions « interactives » pour s’exprimer (ou pour protester contre la censure !), en commentant leurs articles sur leurs sites, sur les réseaux sociaux….

Ensuite aller chercher de façon active l’information, la faire circuler autour de nous, pour que nos concitoyens s’affranchissent de ce bourrage de crane permanent.

Diffuser Initiative Communiste, faire croitre toujours plus initiative-communiste.fr

Et le PRCF prend sa part de ce travail.

Avec son journal mensuel Initiative Communiste. Abonnez vous, lisez le, faites le lire, offrez le et faites circuler vos anciens numéros pour faire croitre sa diffusion, pour faire profiter toujours plus d’abonnés.

Avec son site internet, initiative-communiste.fr. Inscrivez vous à sa lettre électronique ci-contre.  Partagez ses articles auprès de vos amis, vos connaissances sur les réseaux sociaux. Utilisez les pour illustrer et appuyer vos discussions sur les forums de discussions, pour apporter la contradictions en commentaires des journaux de la presse en ligne.

Par le travail réalisé, par votre assiduité – soyer remerciés chers internautes –  initiative-communiste.fr le site web du PRCF est en plein croissance.Il se classe parmi les dix blogs politiques les plus influents. Aidez nous à poursuivre son développement. Rejoignez nous sur Facebook, lisez et soutenez nos prises de positions sur Agoravox et le Grand Soir.

Plus largement, pour combattre le capitalisme et ses partis (UMP, PS, FN…), il ne suffit pas de s’indigner. Il faut agir et résister. Rejoignez les militantes et les militants du PRCF