Arsène Tchakarian, Henriette Dubois, Bernard Parquet et l’Humanité : lettre à Patrick Le Hyaric

Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF à M. Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, député européen du PCF

Cher Patrick Le Hyaric,

L’Humanité a successivement évoqué cet été le décès des camarades Arsène Tchakarian et , dite « Nelly », tous deux éminents résistants communistes, le premier des FTP-MOI, la seconde des FTPF. Dans les deux cas, l’Huma a hélas omis de préciser qu’ils étaient l’un et l’autre membres du Comité national de parrainage du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) et adhérents fidèles de notre organisation.

J’espère que vous voudrez bien intervenir auprès de la rédaction pour qu’il soit remédié dans vos colonnes à ces deux regrettables omissions, sans nul doute involontaires. Ne procédons pas, fût-ce involontairement, comme à l’époque, que ne manque jamais d’épingler l’Huma, où l’on gommait des photos officielles les figures qui dérangeaient les dirigeants du moment.

Je vous signale aussi, car à ma connaissance, il n’a pas été question de cela dans l’Huma estivale (vous voyez que nous vous lisons !), le décès brutal cet été de notre cher camarade , fils de Résistant, ouvrier et syndicaliste de l’EDF, ancien conseiller municipal PCF de Choisy-le-Roi, ancien militant de la direction fédérale du Val-de-Marne, ANCIEN DIRECTEUR DE L’ECOLE CENTRALE DU PARTI, qui était devenu entretemps vice-président national du PRCF.

Ces trois camarades ont d’innombrables fois vendu jadis l’Huma à la criée ou au porte-à-porte et il est juste, si on leur rend hommage dans le journal qui fut celui de Jaurès et de Sempaix, de dire sur eux « la vérité, rien que la vérité, TOUTE la vérité ».

Salut très cordial, car connaissant votre souci d’ouverture, je ne doute pas que vous souhaitiez faire vivre au présent le mot de Jaurès : « le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ».

 

Georges Gastaud, fils de Résistant décoré par la France, la Pologne populaire et les Etats-Unis, secrétaire national du PRCF.

 

Copie à

  • Léon Landini, président du PRCF, ancien officier des FTP-MOI, Médaille de la Résistance, grand Mutilé de Guerre, officier de la Légion d’honneur
  • Pierre Pranchère, ami personnel d’Henriette Dubois, vice-président du PRCF, ancien député de la Nation et ancien eurodéputé du PCF, ancien FTPF,
  • Antoine Manessis, responsable international du PRCF, fils de deux Résistants antifascistes,
  • Jany Sanfelieu, dirigeante du PRCF, fille de combattant républicain espagnol antifasciste,
  • Jean-Pierre Hemmen, dirigeant du PRCF, fils de Jean Hemmen, organisateur des Brigades d’Espagne au titre du Komintern, Fusillé au Mont Valérien
  • Annette Mateu-Casado, fille de républicains espagnols communistes, dirigeante du PRCF
  • Sébastien Rubinstein, militant du PRCF, petit-fils d’Henriette Dubois, dite « Nelly » pendant la Résistance.