26 Juillet, une date chère à tous les militants communistes, antifascistes et anti-impérialistes de la planète

Le 26 juillet, c’est la date anniversaire de la cubaine. À cette occasion, les militants communistes avec le PRCF adressent un message fraternel de solidarité aux communistes cubains.

Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), le 24 juillet 2019

Adresse à M. l’Ambassadeur de la République de en France

26 juillet : une date chère à tous les militants communistes, antifascistes et anti-impérialistes de la planète

Le 26 juillet 1953, date de l’attaque de la caserne Moncada par les guérilleros conduits par Fidel Castro Ruz, est une grande date de l’histoire révolutionnaire cubaine et mondiale. À l’occasion de cet anniversaire, le PRCF et les militants de la commission JRCF saluent fraternellement M. l’Ambassadeur de la République de Cuba, tout le personnel de l’Ambassade, et à travers eux, la direction révolutionnaire de Cuba socialiste, particulièrement les camarades Raul Castro et Diaz-Canel, tous les militants du P.C. de Cuba et de l’U.J.C., et plus généralement, la classe ouvrière et le combatif et amical peuple révolutionnaire de Cuba.
 
Reniant sa parole et sa signature comme en bien d’autres domaines (Accord climatique de Paris, Accord sur le nucléaire iranien), l’Empire étasunien a brutalement mis fin au début de normalisation des relations cubano-étasuniennes qu’avait engagée Raul Castro et Barak Obama après des décennies de blocus visant à étrangler le premier État socialiste de l’hémisphère occidental. Cherchant à la fois à étrangler Cuba socialiste, à saper le Nicaragua sandiniste, l’ALBA et le Venezuela bolivarien, à humilier le Mexique, à liquider la gauche patriotique colombienne et à soutenir l’actuel président fasciste du Brésil, les faucons de Washington s’acharnent sur Cuba qui, notamment depuis l’implosion contre-révolutionnaire de l’URSS et du camp socialiste, figure l’alliance indéfectible du combat communiste, du patriotisme populaire et de la solidarité internationale des peuples.
 
C’est pourquoi le PRCF exprime sa gratitude au PCC et à la JCC qui ont récemment reçu une délégation des jeunes de notre organisation. Notre combat commun s’était par ailleurs exprimé avec éclat le 13 novembre 2005 à l’occasion du grand meeting de St-Denis organisé sur proposition du PRCF par l’ensemble des amis français de Cuba sur le thème « Que viva Cuba socialista ! ». Comme Georges Hage, président d’honneur du PRCF et Médaille de l’Amitié des peuples de la République cubaine l’avait dit à cette occasion, il s’agit moins pour nous de « défendre Cuba », ce qui serait présomptueux, que de NOUS défendre nous-mêmes AVEC Cuba socialiste, tant il est vrai que sur nombre de terrains où notre pays régresse (effacement de la souveraineté nationale et populaire, recul du « produire en France », destruction des conquêtes sociales, répression massive contre les manifestants pacifiques, privatisation des services publics, substitution rapide du tout-anglais « managérial » à notre langue nationale…), Cuba donne l’exemple – malgré le blocus qui la frappe – de la dignité nationale, de la défense de la paix mondiale, de la solidarité avec tous les peuples opprimés, du droit à la santé et à l’éducation pour tous, du respect de l’environnement, de la démocratie populaire la plus large, avec l’adoption d’une nouvelle constitution, et de la coopération avec tous les pays qui acceptent d’échanger pacifiquement et d’égal à égal.
 
Alors que la France officielle s’accommode des lois extraterritoriales étasuniennes qui, de l’Iran à l’Amérique latine, attentent à notre propre souveraineté, alors que le régime français actuel, inféodé à l’UE atlantique du capital, se comporte en vassal de l’Oncle Sam, le PRCF et sa commission JRCF appellent les communistes, les travailleurs et les patriotes antifascistes de France à accentuer leur solidarité avec Cuba. Il y va du droit à la paix mondiale, à la souveraineté nationale, au progrès social et à la coopération internationale pour tous les peuples de la Terre.




Pour la Commission internationale du PRCF, Pierre Pranchère, ancien résistant antifasciste, ancien député communiste, Aymeric Monville, secrétaire de la commission internationale, Daniel Antonini, secrétaire adjoint
 
Se joignent à ce courrier, Léon Landini, ancien Résistant, président du PRCF, Georges Gastaud, secrétaire national, Fadi Kassem, secrétaire national adjoint, Gilliatt de Staërck, responsable de la commission JRCF

Commentaire de lecteur “26 Juillet, une date chère à tous les militants communistes, antifascistes et anti-impérialistes de la planète