« Ce n’est pas aux entreprises de payer une semaine de congés aux parents d’un enfant décédé  » E. Borne

Quand toutes les limites sont franchies par Macron, il lui reste encore les Borne.
Ainsi les médias du consensus macroniste nous présentent-ils cette technocrate habituée aux coups tordus contre les services publics, spécialement contre la RATP et la SNCF, comme une « femme de gauche », une « écolo » et une « féministe »!
Une « femme de gauche » dont la principale mission, commanditée par l’UE, est de porter la retraite à 65 ans sous peine de nouvelles décotes qui frapperont en priorité la classe ouvrière, les femmes aux carrières entrecoupées et les travailleurs du public contraints à galérer jusqu’à 65 ans et plus (car ça ne s’arrêtera pas là!) pour tenir à tout prix les bornes du sacro-saint euro.
Et pour alimenter la course au surarmement de l’OTAN. Ça c’est écologique, social et « féministe »!
Alors, rendez-vous dans les luttes tous ensemble et sans autres « borne » que la satisfaction des revendications populaires.

ÉPHÉMÉRIDES P.R.C.F. PAR GEORGES GASTAUD – 17 mai 2022