Macron casse la France : les travailleurs répondent résistance #manif19avr #Jesoutienslagrèvedescheminots

Ce 19 avril est une nouvelle journée de mobilisation nationale. Les cheminots

La carte des manifestations du 19 avril

c’est plus d’une centaines de manifestations qui sont organisées à l’appel de l’intersyndicale SUD et FSU partout en France.

Étudiants, cheminots, électriciens, postiers, enseignants, Air France, les grèves se multiplient

Le nombre de secteurs en action et en mobilisation ne cessent d’augmenter chaque jour. Et si ce n’étaient les vacances scolaires, tout indique que la convergence des luttes devrait s’accélérer pour peu qu’une nationale et un calendrier de mobilisations bien plus resserré permettant l’engagement de grèves reconductibles impulse la mobilisation de tous, tous ensemble, en même temps, au même endroit. C’est bien la proposition du PRCF qui a soutenu la stop macron du 14 avril à Marseille.

Encore trop éclatées, les grèves pour intenses qu’elles soient ne permettent pas encore une résistance unifiée à la cohérence de classe du projet de casse sociale servi par Macron. Un projet qui est l’exacte traduction des directives européennes. De la sélection à l’université à la casse du Bac national préparant la privatisation du secteur de l’éducation, à l’ouverture à la concurrence du rail ou de l’énergie en passant par la privatisation des aéroports, des routes, ou encore les hausses de CSG, suppression de jours de congés et réformes des retraites qui s’annoncent, l’ensemble de ces mesures sont issues des directives européennes ou des ordres donnés à  travers les recommandations par pays par la commission européenne. De fait, la résistance populaire pour briser les chaînes de l’Union Européenne – cette contrainte externe mise en place par la classe capitaliste pour écraser la classe ouvrière – est un formidable moteur de la convergence des luttes.

Sur le terrain des luttes, les grèves s’étendent : aux cheminots s’ajoute désormais la RATP, les électriciens gaziers, les forestiers, les personnels d’Air France, les enseignants, les étudiants…

Un nombre croissant de Facs est bloqué ou occupé, alors que le gouvernement refuse de discuter avec la jeunesse, préférant lui dépêcher des CRS et leurs matraques.

De fait, la politique antisociale de Macron-UE- MEDEF conduit au blocage du pays, à la prise en otage des travailleurs pour leur faire les poches !

L’exemple allemand : la paie

Alors que les médias du système ne cessent de citer en exemple l’Allemagne. Pour la privatisation du rail en passant par les lois de précarité Hartz faisant de l’Allemagne un triste champion du nombre de travailleurs pauvres, il est un autre exemple allemand dont les travailleurs devraient s’inspirer. Celui de la grève.

Trois grèves massives en Allemagne viennent de permettre aux travailleurs allemands de la fonction publique, de la métallurgie et de l’automobile ou du transport aérien d’obtenir des augmentations massives de salaires. +7% pour les fonctionnaires. +6% et la semaine de 28h dans l’automobile,

Convergence des luttes, après Marseille le 14/04, Lyon le 19/04

Comme en témoigne les appels rassemblés sur le site internet de l’UD CGT 69, dans le Rhône, la convergence des luttes est en cours, avec des appels à la grève touchant les principaux secteurs économiques, des secteurs publics énergie et transport avec des grèves des enseignants, les électriciens gaziers, les cheminots, les hôpitaux , le privé avec des grèves dans la Chimie, la grande distribution, l’automobile et la métallurgie :

JBC pour www.initiative-communiste.fr